Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 20:48

Rythmes scolaires

Faut-il les réformer ?
Quels enjeux ?
Comment prendre en compte l’intérêt des enfants ?
Quelles sont les voies d’une meilleure réussite scolaire ?


Venez en débattre : vendredi 29 novembre à 20 h
en présence de José Tovar, syndicaliste enseignant, co-auteur de «Faites chauffer l’école ! Principes pour une révolution scolaire» (Syllepse, 2011)
Centre socioculturel des Marnaudes, salle CSC / 1er étage / entrée par la porte latérale


Section locale de la Ligue des droits de l’Homme
Contact : 06 89 30 86 15 / bondy-noisy-rosny@ldh-france.org

 

PC-rythmes-scolaires-29.11.13.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 07:58

Débat organisé par la Ligue des Droits de l'Homme Bondy-Noisy-Rosny le 14 juin 2013 à Rosny-sous-Bois (centre culturel des Marnaudes), avec la projection du film "Non conventionnel".

mailing-schiste-14-juin.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 21:04

La fête de la solidarité avec les familles roms du Plateau d'Avron s'est tenue sous un beau soleil printanier. Elle a été un moment de rencontre, d'amitié et de partage entre des rosnéens et les familles roms qui vivent là de façon particulièrement précaire. Autour d'un barbecue, plusieurs dizaines de participants, parmi lesquels la député de la circonscription, étaient venus fêter la scolarisation de plusieurs enfants du campement qui sont maintenant bien intégrés dans l'école et heureux d'être en classe, avec l'aide précieuse des enseignants, personnels et de parents d'élèves.

Après les collectes très fructueuses de matériel scolaire, mais aussi de vêtements et de chaussures, cette nouvelle initiative est venue démontrer que de nombreux rosnéens ne se laissent pas abuser par les discours de rejet à connotation xénophobe.

C'est vrai : le plateau d'Avron serait un bien bel endroit, s'il ne servait de décharge depuis des années, y compris du fait de l'inaction ou de l'indifférence des "défenseurs de l'environnement" qui se réveillent aujourd'hui dès lors que le lieu accueille des familles roumaines. Mais on s'étonne que ces bonnes âmes ne s'émeuvent guère des conditions indignes dans lesquelles on laisse vivre des femmes, des hommes et des enfants. Et réclament leur expulsion sans se préoccuper des conséquences.

- Que ne s’inquiètent-ils avec nous de l'absence de diagnostic social sur les besoins et les projets de ces familles ?

- Que ne se battent-ils avec nous pour que des solutions d'hébergement soit recherchées et mises en œuvre par les pouvoirs publics ?

- Que ne réclament-ils comme nous, qu'on leur apporte, en attendant ces alternatives, le minimum que seraient l'accès à l'eau, des sanitaires et l'évacuation des déchets ?

La protection de la nature ne peut avoir de sens qu'associée à une recherche du progrès humain et au respect des droits de l'Homme.

les-filles.JPG

Repost 0
Published by Jean-Yves Lesage - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 16:00

Débattre pour agir

Paroles citoyennes, animé par la Ligue des Droits de l'Homme Rosny-sous-Bois

Sanction, éducation, respect des droits: quelle justice pour les enfants?

Vendredi 19 avril, 19h - Centre socio-culturel des Marnaudes, en partenariat avec Vendredi palabre!

Débat animé par Bernard Defrance, enseignant, membre de Défense des Enfants International

http://expression93.fr/IMG/jpg/ldh0419.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 21:22

Paris mercredi 27 mars 2012

 

 

DALDepuis ce matin 8h, les sans-abris occupent le Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU) “domaine de Rosny”, situé 99 Av du Général de Gaulle (en face du magasin Mac Donald), dans lequel ils sont hébergés.

Ce matin ils ont refusé collectivement de quitter le centre d’hébergement d’urgence, et avec l’appui du DAL demandent que leurs droits élémentaires et légaux soient mis en œuvre. 

En effet, selon la loi :

- toute personne sans logis qui le demande doit être accueillie dans un dispositif d’hébergement,

- toute personne hébergée doit être maintenue jusqu’à une orientation vers une structure de stabilisation, de soin ou un relogement.

C’est pourquoi les hébergés du “domaine de Rosny” demandent avec DAL :

- Que le foyer reste ouvert 24h sur 24 pour l’ensemble des résidents, afin de ne pas être remis à la rue tout les matins, et ne soit pas fermé le 31 mars

- Que les 80 résidents soient orientés vers une structure de stabilisation ou un relogement, conformément à la loi.

- Le respect et l’application de la loi pour tous les sans abris, et donc le maintien ouvert de tout les CHU et l’orientation de tout les sans abris qui le souhaitent.

Nous demandons une réunion avec les services de l’État, le gestionnaire, les représentants des résidents, et le DAL, pour mettre en œuvre ces dispositions légales.

Un toit c’est un droit !

Rassemblement Lundi 1er Avril 2013, à 14h, place du palais Royal, Paris 1er

Pour :

- le respect du droit à l’hébergement et de la loi DALO,

- l’application de la loi de réquisition,

- l’arrêt des expulsions et la baisse des loyers

Droit au logement

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 22:31

Collectif de défense des droits des Rroms de Rosny

Secours catholique et Ligue des Droits de l’Homme, (associations membres du Collectif national Romeurope) avec le soutien des communautés religieuses de Rosny (les 2 communautés de Soeurs de l'Enfant Jésus et les 2 communautés des Petites soeurs du Sacré-Coeur de Jésus), et le soutien d’organisations politiques : Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts, le Parti Communiste Français,Alternative libertaire et l’appui de La voix des Rroms et de l’UL FCPE.

 

Rosny sous Bois, le 22 mars 2013

A Monsieur Claude CAPILLON

Maire de Rosny sous Bois

Copie à

Monsieur Christian LAMBERT, Préfet de Seine-Saint-Denis

Monsieur Alain REGNIER, Préfet délégué interministériel à l’hébergemen et à l’accès au logement (DIHAL)

Madame Marie-Josiane BARTOLI, Directrice administrative des services de sécurité intérieure au cabinet du préfet, correspondante départementale du DIHAL

Monsieur Dominique BAUDIS, Défenseur des droits

Monsieur Jean-Claude THIBEAULT, délégué départemental du Défenseur des droits

Objet : Lettre ouverte à propos de vos déclarations et initiatives concernant les familles rroms de Rosny sous Bois

Monsieur le Maire,

Vous avez diffusé aux riverains du plateau d’Avron une lettre datée du 27 février dernier confirmant votre demande d’expulsion des Rroms présent sur ce camp et mettant en cause l’action de l’Etat et de la Justice dans cette affaire.

Mais vous avez oublié de préciser que si le juge a prononcé l’expulsion des cabanes, il a également assorti l’expulsion d’un délai de cinq mois pour les deux motifs suivants : ne pas ajouter une misère supplémentaire en jetant à la rue des familles et leurs bébés en plein hiver ; donner au préfet le temps d’appliquer la circulaire du 26 août 2012 organisant l’accompagnement social des expulsions.

Nous sommes très surpris de vos prises de position car nous suivons de près la situation de ces familles en précarité et vos affirmations sur leur comportement et les conséquences sur leur environnement ne correspondent pas à la réalité de ce qui est vécu par les intéressés et les riverains du Plateau d’Avron.

· Les familles rroms qui vivent sur Plateau n’ont en rien troublé l’ordre public.

Si une recrudescence d’actes délictueux a pu être constatée dans le quartier, nous remarquons

- d’une part que rien n’indique qu’elle soit due à la présence de ces familles qui est bien antérieure,

- d’autre part que, si c’était le cas, la police n’aurait eu aucun mal à résoudre ces affaires, le campement recevant la visite régulière de la police, mais jamais celle des services sociaux.

Par contre, vos affirmations comme l’appel ambigu au « nettoyage » figurant dans le journal municipal ou le voeu présenté au vote du Conseil municipal tendent objectivement à conforter les idées reçues sur cette population et ouvrent la porte aux réactions racistes.

· Oui, leurs conditions de vie sont indignes, mais elles ne les ont pas choisies.

Malgré cela, ces femmes et ces hommes font tout ce qu’ils peuvent pour en atténuer les effets.

Les familles concernées, comme tous les précaires de ce pays, souhaiteraient avoir un droit au travail et disposer d’un logement décent, comme la grande majorité des Rroms d’Europe qui vivent dans des maisons ou des appartements.

· Aucune aide ne leur a été apportée, même pas un accès aux services de santé.

Rien n’a été fait par la collectivité, y compris ce qui n’aurait rien coûté ou si peu comme d’organiser le ramassage des ordures ou de permettre un accès à l’eau, comme notre collectif le demandait dès l’automne, mais vous n’aviez même pas accepté de nous recevoir.

La vaccination des enfants a été assurée par les associations, à leurs frais ou avec l’aide de Médecins du Monde. La charge pour le budget communal est donc pour l’instant nulle.

Affirmer le contraire dans une lettre aux riverains, c’est créer et/ou nourrir de l’hostilité vis-à-vis de cette population, et par conséquent, une pratique très douteuse au regard des principes qui fondent notre république.

- Plutôt que de vous étonner des lenteurs de la justice, il faudrait dire que le Tribunal de Grande Instance a sanctionné votre volonté d’expulser les familles en plein hiver.

- Plutôt que d’attendre du Préfet des mesures répressives, il faudrait que les services de la ville et ceux de l’Etat travaillent ensemble aux mesures de diagnostic social et solutions alternatives prévues par la circulaire du 26 août 2012.

· Ces familles manifestent une volonté réelle d’intégration.

En témoigne la volonté de scolariser leurs enfants, projet qui a pu se concrétiser pour plusieurs d’entre eux grâce à l’aide de nos associations, à la participation active des personnels enseignants et non enseignants de l’école concernée et à la solidarité de nombre de rosnéens.

En témoigne également la recherche d’emploi de ces personnes qui ne demandent qu’à avoir au plus vite le droit de travailler.

Concrétiser ces efforts et leur offrir des solutions alternatives de logement ou, au moins d’hébergement, serait non seulement conforme aux textes en vigueur, mais parfaitement réalisable.

· La participation de la ville à un projet favorisant le logement et l’insertion de ces familles serait tout à son honneur.

Elle représenterait une charge potentielle limitée pour le budget communal : en effet, ces familles représentent moins de 30 personnes, enfants compris, auxquelles s’ajouteraient celles, guère plus nombreuses, qui vivent sur une partie désaffectée de l’ A 103, et des crédits spécifiques, disponibles au niveau européen, pourraient être mobilisés.

Nous regrettons donc les propos qui attisent la peur des riverains au lieu de les inciter à contribuer à une meilleure intégration des familles rroms dans la ville.

Nous demandons au contraire que la municipalité de Rosny participe activement à cette intégration par tous les leviers à sa disposition.

 

Pour le Collectif

Caude BOBEY, Délégué départemental du Secours Catholique

Jean Michel DELARBRE, Président de la section locale de la Ligue des droits de l’Homme

Contact avec le Collectif : c/o Secours catholique : 33, rue Paul Cavaré 93110 Rosny-sous-Bois

delegue.930@secours-catholique.org ou bondy-noisy-rosny@ldh-france.org

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 21:11

"2014 : Droit de vote pour tous" Mardi 5 février, 20h, centre socioculturel des Marnaudes à Rosny-sous-Bois : Soirée-débat et lancement de la campagne

ldh-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 13:49

Débat organisé par la Ligue des Droits de l'Homme Bondy-Noisy-Rosny, à Rosny-sous-Bois, centre culturel des Marnaudes, à 20h.

http://expression93.fr/IMG/jpg/annonce_4_decembre.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 07:21

Communiqué

Contre les discriminations, pour la solidarité et les droits

Création d’un « Collectif de défense des droits des Rroms de Rosny »

Des familles rroms se sont installées sur des terrains disponibles sur le territoire de la commune de Rosny sous Bois. Ces migrants, citoyens de l’Union européenne, sont réduits à y vivre dans un dénuement extrême, sans accès à l’eau, sans évacuation des déchets, sans possibilité de faire scolariser leurs enfants. Certaines de ces familles sont là depuis longtemps. D’autres sont arrivées après la destruction récente de leur campement et d’une grande partie de leurs biens à Noisy le Grand.

Le Collectif de défense des droits des Rroms de Rosny rassemble des associations et des citoyens, soutenus par un certain nombre d’organisations politiques, qui ne peuvent accepter le sort fait à ces populations, les dénis de droit dont elles font l’objet, le racisme qui tend à se développer à leur encontre. Il veut apporter à ces familles une solidarité concrète et construire avec les pouvoirs publics des solutions plus dignes. Il considère que les politiques répressives et de laisser-faire ajoutent non seulement de la misère à la misère, mais encouragent les réactions xénophobes d’une partie de la population.

Dès maintenant, le Collectif de défense des droits des Rroms de Rosny demande à Monsieur le Maire de Rosny sous Bois et à M. le préfet de Seine-Saint-Denis de surseoir à toute mesure d’expulsion en attendant

- que le diagnostic social, recensant les besoins de ces familles, soit établi par les services de l’Etat.

- qu’une alternative soit trouvée, sur le terrain qu’elles occupent ou sur d’autres, leur permettant de vivre dans des conditions décentes.

Des solutions sont possibles, qui, tout en s’appuyant sur les financements existants au niveau européen, pourraient intégrer la participation active des intéressés et seraient certainement moins coûteuses, matériellement et  humainement, que les expulsions à répétition qui ne règlent rien et ne font qu’aggraver l’isolement et le dénuement. La circulaire interministérielle du 26 août permet un début d’action dans ce sens puisqu’elle évoque notamment la possibilité d' "aménagement de sites d'accueil", ou "le recours à une maîtrise d'oeuvre urbaine et sociale". Toutes solutions dont il faudrait débattre, mais qui ne sont pas évoquées aujourd’hui, alors qu’elles seraient tout à l’honneur d’une commune qui fut naguère exemplaire dans le domaine de l’accueil des gens du voyage.

En attendant, le Collectif met tout en oeuvre pour que se réalise la scolarisation des enfants, ce qui répond à une obligation légale des maires et de l’Education nationale, comme aux impératifs de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Le Collectif de défense des droits des Rroms de Rosny s’est créé pour que s’impose, pour ces Rroms comme pour d’autres précaires, une logique d’accueil, de prévention et de solidarité.

Sa prochaine réunion est fixée le mercredi 14 novembre à 20 h 30 au Centre socioculturel des Marnaudes (rue Offenbach).

 

Les associations du Collectif : Ligue des Droits de l’Homme, Secours Catholique

Avec le soutien de : Alternative Libertaire 93, Europe Ecologie Les Verts, Parti Communiste Français, Parti Socialiste, Union locale FCPE et l’Association « La Voix des Rroms ».

Contacts avec le Collectif :

Claude Bobey (Secours Catholique) : 01 45 28 17 82 - delegue.930@secours-catholique.org

Jean Michel Delarbre (LDH) : 06 89 30 86 15 – bondy-noisy-rosny@ldh-france.org

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 14:50

Conjoint(e) de français(e) : le parcours du combattant !

La Convention Européenne des Droits de l’Homme protège en principe le droit de vivre en famille.

Pourtant, au nom de la lutte contre les « mariages blancs » et de la « maîtrise » de l’immigration familiale, reléguée

au rang peu enviable d’immigration « subie », les couples franco-étrangers subissent depuis plusieurs années le

durcissement continu des lois et des pratiques administratives.

Avec intensité et émotion, 13 couples décrivent dans ce film une course d’obstacles pour se marier en France,

faire transcrire un mariage célébré à l’étranger, obtenir un visa pour la France ou bénéficier d’un titre de séjour.

Une situation qui illustre la manière dont la société française accueille les étrangers.

 

Vendredi 19 octobre

Dans le cadre de Vendredi Palabre

Centre socioculturel Marnaudes (Rosny-sous-Bois)


Echanges autour du fim de Nicolas FERRAN

Les amoureux au ban public (2011 /Fr/70 m.)

Accueil à partir de 19 h 30 / Film à 20 h

Rosny.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Rosny-sous-Bois
commenter cet article