Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 16:54

Un arrêté municipal d’évacuation sous 48h vient d’être notifié aux habitants du bidonville des Coquetiers, à Bobigny (93). Les arguments sont prévisibles : incendies précédents, risques d’incendie, amoncellement de déchets.

 

L’ordonnance du TGI du 2 juillet dernier avait pourtant refusé l’évacuation de ce même terrain, entre autres en répondant point par point à ces arguments en précisant qu’il n’y avait pas d’urgence quant au risque et à la sécurité des personnes, que l’expulsion ne mettrait pas fin à la situation de précarité et aux risques auxquels sont exposés les habitants, mais ne ferait que les transférer ailleurs.

 

Cet arrêté, après tant d’autres, aura de graves conséquences sur la vie des 80 ou 90 familles concernées, dont certaines sont établies à Bobigny depuis plus de quatre ans. 90% des enfants sont scolarisés, ils fréquentent les centres de loisirs, classes vertes, colonies de vacances. 4 ou 5 d’entre eux devraient faire bientôt leur première rentrée scolaire, avec le soutien d’associations pour les vaccinations et les inscriptions. Il existe en effet un travail coordonné des associations sur ce terrain, tant du point de vue de la santé que de la scolarité, de l’accompagnement vers l’emploi (25 inscrits à Pole emploi). C’est tout cela qui risque d’être détruit. Ces familles ont fait la preuve de leur volonté d’intégration... aux autorités de montrer qu’elles sont prêtes aussi à intégrer ces hommes, femmes et enfants qui ne demandent que ça !

 

Le collectif Romeurope 93 soutient les habitants du bidonville des Coquetiers dans leur demande de solutions alternatives à l’évacuation, passant par la viabilisation du terrain dans l’attente de solution pérenne pour chacune des familles. La Mairie de Bobigny, le département, la région et l’Etat doivent coopérer afin de trouver les terrains et les moyens nécessaires.

 

Le Tribunal Administratif statuera lundi à 14h30 sur un référé déposé par les habitants des Coquetiers. Le collectif Romeurope 93 appelle à les rejoindre lundi à 17h devant la Mairie de Bobigny.

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:06

RV Dim. 15 juin, 17h à Bobigny Préfecture

 

Au programme : 17h à 19h meeting – 19h à 21h : soirée festive

22h à lundi 17h : Camp anti expulsion

Le 93 détient le triste record des expulsions locatives en France : 1700 en 2011, soit un quart des expulsions exécutées en Ile de France. 4 jugements sur 10 aboutissent à une expulsion manu militari, contre 1 sur 10 sur l'ensemble de la France…

C'est dire que la crise sociale et la crise du logement y sont encore plus sévères qu’ailleurs.

Dans le 93, les classes populaires affrontent les licenciements, le chômage et la  précarité, la crise du logement, les marchands de sommeil, la spéculation immobilière, le logement cher, les coupures d’énergie... Cette politique massive d'expulsions locatives, mise en œuvre par le Préfet, chasse les classes populaires vers la périphérie éloignée, ce qui permet de les remplacer par des habitants plus aisés. La spéculation et les politiques d’urbanisme font le reste.  C’est de l’épuration sociale !

Le Préfet GALLI intensifie les expulsions, sans pitié. Elles pleuvent en masse, laissant les habitants sur le trottoir, en dépit de la loi qui oblige le Préfet à mettre en place un dispositif d’accueil pour toute personne sans logis. Aujourd’hui, la maison d’un expulsé en Seine-Saint-Denis, c'est la rue et sa violence, c'est le harcèlement quotidien, c'est la mort à petit feu...

Beaucoup d’entre nous sommes concernéEs :

- Locataires HLM en difficulté à cause de la hausse des loyers, des charges, de l'énergie, de la baisse des revenus et des allocations logement : EXPULSÉ-E-S !

- Mal logéEs dans des taudis surpeuplés sous la coupe des profiteurs et des marchands de sommeil : EXPULSÉ-E-S !

- Squaters, contraintEs d'occuper des logements ou des locaux vacants  pour ne pas rester sur le trottoir : EXPULSÉ-E-S !

- Sans abris hébergés dans des hôtels ou des foyers d'urgence : EXPULSÉ-E-S !

- Jeunes en foyers de jeunes travailleursEuses qui ferment pour laisser la place aux spéculateurs : EXPULSÉ-E-S !

- RésidentEs de foyers de migrants accueillant un proche : EXPULSÉ-E-S !

- HabitantEs de bidonvilles, Roms, le Préfet Galli a promis d’en raser un par semaine: EXPULSÉ-E-S !

Mais rien n’est perdu, il y a des forces en Seine Saint Denis, les luttes du logement sont nombreuses, locataires, mal logéEs, sans logis, citoyenEs, militantEs : unissons nous pour obtenir l’arrêt des expulsions, le relogement de ceux et celles qui ont été mis à la rue, avec ou sans papier ainsi que leur régularisation ! Sortons de nos logements et de nos quartiers.

SIGNATAIRES : ASSOCIATIONS, SYNDICATS : CGT éducation 93, CGT St.Gobain Aubervilliers, Comité Des Sans Logis, CNL Saint-Denis, COPAF, DAL, LDH 93, MRAP 93, RESF 93, RSL, SUD Éducation Créteil, Sang pour Sans (Champigny), Solidaires 93, Solidaires Saint-Denis, Femmes Solidaires 93

COLLECTIFS : Collectif des Baras de Montreuil, Collectif 76 Gabriel Péri, Collectif 50 et 103 Gabriel Péri, Collectif de soutien aux Roms et Bulgares de Bobigny,

Les collectifs DAL du 93 : 19 passage de l’avenir (Aubervilliers), 22 rue Colonel Fabien (Aubervilliers),Villebois Mareuil (Aubervilliers), Anatole France (Saint-Denis), Floréal Francs Moisins (Saint Denis), Collectif Michelet (Bondy), Collectif du CHU (Rosny sous Bois), Collectif 56 Joliot Curie (Montreuil), 17-19 rue Jules Vallès (Saint Ouen), 20 rue Haguette (Saint Denis), 24 bd Pasteur (La Courneuve), 39 rue Gabriel Péri (Saint Denis)

AVEC LE SOUTIEN : Alternative libertaire, CGA, Front de Gauche – Ensemble, Front du Peuple, JC Saint-Denis, NPA, OCML, PCF, PG, VP

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 13:18

De Paoli se fait un salaire en or !

D'après une étude du journal "Le Parisien" M De Paoli est le maire le mieux payé du 93. En effet un de ses premiers choix politique aura été de se faire voter un salaire au maximum possible pour une ville de la taille de Bobigny ! Ce qui représente tout même 4 500 euros par mois... On est passé bien vite du fameux "Rendez-nous Bobigny" à "Bobigny rends toi" !
Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 13:08

Réunion publique le juedi 5 juin, 19h, Bourse départementale du Travail
(1 place de la Libération à Bobigny, salle Henri Oreste)

20140605-Tract.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:41

Rassemblement ATTE jeudi 15 mai à 10h30 !

33 postes d’ATTE ont été supprimés pour la rentrée prochaine dans les collèges du 93 (voir doc ci-dessous). Pourtant, il y a 650 élèves en plus et 6 nouveaux collèges dans le département !

Cela signifie des départs pour les 33 agents dont les postes sont supprimés, sans aucune garantie concernant les conditions de réaffectation. Pour les agents restant en poste, cela signifie un sous-effectif, et donc des conditions de travail qui vont se détériorer avec une surcharge de travail!

Parlons-en dès demain entre collègues ATTE, ou avec les ATTE de nos collèges, et profitons de la grève fonction publique du jeudi 15 mai pour se rassembler agents, enseignants, administratif devant le bâtiment du CG 93 où se trouve le service des agents à 10h30 pour nous faire entendre et refuser ces suppressions ! SUD éducation Créteil a déposé une demande d’audience.

Rassemblement le jeudi 15 mai à 10h30 - Immeuble l’Européen , Promenade Jean Rostand (Métro ligne 5 : Bobigny Pablo Picasso, Tram T1 : Jean Rostand)

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 17:46

20140409-Tract.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 21:25

Nous n’en pouvons plus de voir la droite et l’extrême-droite battre le pavé avec leurs cortèges de haine de l’autre, d’intolérance, de racisme, de sexisme, d’homophobie et d’intégrisme.

En France, comme dans toute l’Europe, la rigueur budgétaire et l’austérité imposées par la Commission européenne, François Hollande et le gouvernement pour satisfaire les marchés financiers nourrissent ce climat malsain. Les conséquences sont là : services publics démantelés, acquis sociaux mis à mal… Le chômage monte, la précarité s’étend, les jeunes galèrent, les salaires et les retraites sont en berne. Les inégalités se creusent tandis que les grandes entreprises versent aux actionnaires des dividendes insolents. Partout ces politiques provoquent indignations, colères et désespoirs. Elles nous révoltent.

Elles s’accompagnent du recul général des droits : à l’éducation, à l’emploi, à un revenu correct, à la santé, à un logement stable et décent.. Les inégalités d’emploi et de rémunération attaquent plus durement les droits des femmes et des migrant-e-s. La répression s’abat sur les sans papiers, les roms, les plus précaires, et celles et ceux qui les défendent. Alors que des choix politiques résolument à gauche devraient s’imposer face à la crise, les renoncements du gouvernement devant les exigences du Medef et de la droite en matière sociale, environnementale, familiale, et sur le droit de vote des étrangers… scandalisent.

Avec l’assentiment enthousiaste du Medef, le président de la République veut désormais faire du « pacte de responsabilité » le cœur de sa politique. Au patronat, il octroie 35 milliards d’allègement de cotisations. Qui peut croire que ce nouveau cadeau permettra de lutter contre le chômage ? Devant un Medef qui refuse de s’engager sur des créations d’emplois, le gouvernement Ayrault s’engage, lui, à réduire les dépenses publiques de 50 milliards d’euros. Dans la ligne de mire, la sécurité sociale et les services publics. Mais ce sont aussi les collectivités territoriales asphyxiées, les associations étouffées, la culture sacrifiée. Ce n’est décidément pas cela que nous voulions, nous qui, par millions, avons contribué à chasser Sarkozy.

Personnalités morales, acteurs et actrices du monde de la culture et des arts, du monde du sport, responsables syndicaux, associatifs, politiques, nous sommes divers par nos engagements. Mais ensemble, nous voulons construire une dynamique pour une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité. Nous appelons le samedi 12 avril à Paris à une marche nationale d’espoir à gauche, contre l’extrême droite, pour l’abandon du « pacte de responsabilité », pour une juste distribution des richesses. Cette marche ne restera pas sans lendemain.

Paris, 12 avril 2014 14h, République-Nation

www.marche12avril.org

Départ collectif à 13h30 Métro Pablo Picasso

Collectif de Bobigny contre l'austérité : MRAP 93, CGT Communaux, Union locale CGT, Alternative libertaire, NPA, Parti de gauche, PCF

tract-12-avril--Bobigny.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 23:21

Nous y étions...

 



Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 21:57

Communiqué du Collectif de soutien aux familles Roumaines et Bulgares de Bobigny

 

Un millier de personnes se sont réunies ce dimanche 16 février 2014 à Bobigny pour soutenir les familles endeuillées par la mort de Melisa dans l’incendie du bidonville dit des Coquetiers et exiger une autre politique à l’égard des populations roumaines et bulgares contraintes à vivre dans la plus grande précarité, expulsées de bidonvilles en bidonvilles.

Nous nous souvenons de toi Melisa. Et nous rappelons nos exigences :

Dans l’urgence : que le gouvernement mette fin aux expulsions à répétitions et que l’Etat, à travers les Préfectures, assume ses responsabilités en coordonnant les différents acteurs pour la viabilisation des terrains occupés (poubelles, eau, sanitaires…) lorsqu’aucune autre solution immédiate n’est possible.

Dans l’immédiat : que les municipalités accordent comme prévu par la loi la domiciliation administrative aux familles, condition pour l’accès aux droits sociaux de tout être humain.

Au plus vite, il faut trouver des logements décents pour les milliers de mal-logés de notre pays ce qui suppose un plan de construction ambitieux de logements sociaux. Le collectif demande à être associé, avec des représentants des résidents des terrains, aux négociations annoncées avec le ministère de Mme Duflot.

Nous remercions enfin les familles de Bobigny, les élus et les militants de toute l’Ile de France, venus apporter leur soutien aux parents de Melisa et à la lutte contre l’injustice. Nous remercions toutes celles et ceux qui ont participé financièrement à la collecte destinée à aider la famille.

Lundi 17 février 2014

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 10:32

Une petite fille est décédée. Mercredi matin dans l’incendie du bidonville dans lequel elle habitait. Elle s’appelait Mélisa. Ce n’est pas la première fois qu’un enfant meurt tragiquement. Il y a quelques années à peine, un petit garçon qui s’appelait Diego et qui avait le même âge est décédé dans un autre incendie. Pour les mêmes raisons. Ils avaient 8 ans à peine.

La France est la 6e puissance du monde. Nous avons les moyens d’en finir avec le mal logement, de détruire l’habitat indigne, d’éradiquer les bidonvilles. Nous avons les moyens de construire des logements sociaux pour tous ceux qui en ont besoin. Il est temps de le faire avant que d’autres enfants n’en souffrent.

Nous vous proposons un rassemblement à sa mémoire :

DIMANCHE 16 FÉVRIER À 11 H DEVANT LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES, 18 Avenue du Président Salvador Allende à Bobigny

Une marche blanche traversera la ville jusqu’à l’école Marie Curie où Mélisa était scolarisée.

Le collectif de soutien aux familles roumaines et bulgares de Bobigny

MarcheMelissa.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article