Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 15:32

Le 8 mars, à partir du 23 février, Montreuilloises venez à la Maison des Femmes signer le Manifeste et prendre la couleur "femmes" pour l’accrocher à vos fenêtres le 8 mars.

Le 8 mars, au lever du soleil, les montreuilloises accrochent leurs banderoles couleur "femmes" à leurs fenêtres; 7h30, rassemblement pour la mise en Couleurs sur la place de la Mairie; invitation des associations signataires du Manifeste à la Maison des femmes, inscriptions des slogans sur les banderoles, dépôt dans l’urne des manifestes signés – l’ensemble sera envoyé en mai à la future présidence; 17h30, regroupement autour du vin rouge et vin chaud devant la mairie ; 18h30, départ collectif à la manifestation à Paris Nation-Bastille.

 

Plus de renseignements: http://www.maisondesfemmes.fr

Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 14:59

http://www.alternativelibertaire.org/IMG/cache-190x166/arton4628-190x166.jpgLa crise économique et financière qui ébranle le monde est aussi une crise de civilisation, face à laquelle les réponses habituelles, néolibérales comme étatistes, sont impuissantes. L'autogestion peut constituer une alternative. Elle sera au centre d'un événement festif et populaire en juin 2012 : la Foire à l'autogestion.

Phénomène planétaire, l'autogestion s'inscrit dans la longue tradition historique des coopératives et des « récupérations d'entreprises », de la Commune de Paris au Printemps de Prague, de la Révolution espagnole à la Pologne d'août 1980, de Lip à l'Argentinazo en 2001. Elle apparaît dans les luttes récentes à Philips-Dreux, à Fralib et à SeaFrance. Elle imprègne également les pratiques alternatives, de la réappropriation collective de l'habitat au lien direct avec les paysans et les producteurs.

Ces différentes expériences partagent un horizon commun : décider collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique. Reprendre en main la production, c'est aussi pouvoir transformer ses modalités et ses finalités. Ancrée dans des pratiques concrètes, portée comme un projet global, l’autogestion est ainsi une réponse possible à la faillite du système capitaliste et étatiste.

La Foire à l'autogestion sera le point de rencontre de toute une galaxie de collectifs, d’associations, d’entreprises, de coopératives, d’organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l'idée d'autogestion. L’événement aura lieu le week-end du 23-24 juin 2012 à Montreuil (93), sur le site de la Parole errante, avec des stands, des espaces de débat retransmis à la radio, des projections de films, un concert, un village du livre, un espace enfants, des ateliers pratiques…

Pour rendre concret ce projet, un comité d'organisation se met en place. Nous invitons toutes les personnes, organisations, syndicats, associations, entreprises, coopératives, etc. revendiquant et pratiquant l'autogestion à s’y associer.

Signataires à la date du 15 février 2012

Coopératives : scierie coopérative Ambiance Bois (Creuse) ; boulangerie coopérative La Conquête du pain (Montreuil) ; Scop de bâtiment Inventerre (Toulouse) ; Epicerie coopérative Bulles de vie (Fontenay-sous-Bois) ; restaurant associatif La Rôtisserie (Paris 10e) ; imprimerie associative Le Ravin bleu (Combs-la-Ville) ; imprimerie coopérative Expressions II (Paris 11e) ; coopérative Imprimerie 34 (Toulouse) ; société coopérative de production culturelle La Parole errante (Montreuil), épicerie coopérative L’Indépendante (Paris 18e) ; École des métiers de l’information-CFD (Paris 10e) ; coopérative de communication La Navette (Creuse), filature coopérative Ardelaine (Ardèche) ;  …

Structures syndicales : union syndicale Solidaires ; Sundep-Paris ; fédération SUD-Éducation ; fédération SUD-Etudiant ; union Solidaires-Industrie ; SUD Aérien, SUD-Culture ; fédération SUD-Rail ; tendance intersyndicale Émancipation ; fédération CNT-Éducation ; CNT-Santé-social RP; fédération SUD-PTT ;…

Associations : Association pour l’autogestion ; Editions Syllepse ; Editions Rue des Cascades, Festival des résistances et des alternatives à Paris ; association Relocalisons ; collectif de diffusion cinématographique Pico y Pala (Paris) ; lieu d’accueil Le Roucous (Aveyron) ; association de quartier la Commune libre d’Aligre (Paris 12e) ; atelier autogéré Cyclofficine (Ivry-sur-Seine) ; Observatoire des pratiques de développement local (Ardèche) ; café associatif La Milonga (Fontenay-sous-Bois) ; Bibliothèque autogérée Antigone (Grenoble) ; journal Article 11 ; site web Autogestion.coop ; Consomm’Solidaire (Paris 13e) ; ICEM-Pédagogie Freinet ; Ecobox (Ile-de-France) ; Centre autonome solidaire et artistique Casa Poblano (Montreuil), Site d’information La voie du jaguar, AMAP Court-Circuit (Saint-Denis)

Structures politiques : Alternative libertaire ; Alternatifs ; Coordination libertaire de l’Ain, Fédération anarchiste ; Fédération pour une alternative sociale et écologique, Parti pour la décroissance ; Mouvement des objecteurs de croissance ; Scalp-Réflex ; Chiche-Paname ; OLS ; …

Information et contact sur le site de la Foire à l'autogestion.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 13:30

Une intervention policière très violent a eu lieu ce matin au lycée Jean Jaurès de Montreuil. Plusieurs lycéens blessés dont quelques uns sérieusement. Manif en ce moment (13h) devant la Mairie. Manifestement les flics ont la consigne de "faire peur". Perdu: lycéens, enseignants et parents reconduisent le blocage demain.

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 09:39

Samedi 11 septembre 2010 à partir de 14h00

 

Lieu : Maison de l’arbre (La Parole Errante)

9, rue François Debergue, 93100 Montreuil

tél. : 01 48 70 00 76

à 300m du Métro Croix de Chavaux (ligne 9)

 

  • 13h30 : Accueil des participants
  • 14h : Table ronde 1 : Penser l’Europe avec les Roms. Henriette Asséo, Etienne Balibar, Catherine Coquio (sous réserve), Eric Fassin, Gisti, Migreurop, Saimir Milé (sous réserve), Patrick Williams
  • Intermède : lecture de textes littéraires romani (par Fanny Ardant, sous réserve)
  • 15h : Table ronde 2 : L’« identité nationale » ou le racisme d’État. Paul Brannac, Marie Gaille, Patrick Henriot (vice-président du Syndicat de la magistrature), Christophe Mileschi, Jacques Rancière, Sophie Wahnich
  • Intermède : Lecture d’un texte par la réalisatrice Claire Denis (sous réserve)
  • 16h : Table ronde 3 : Face à la dérive politique actuelle, quel engagement ? Luc Boltanski, Danièle Lochak, Marie Ndiaye (sous réserve), Toni Negri (sous réserve), Isabelle Saint-Saëns, Tzvetan Todorov (sous réserve), revue Vacarme
  • 17h : Projection en avant-première du film de Thomas Lacoste (en présence du réalisateur) : Ulysse clandestin, Pour la nécessaire suppression du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale (93’, 2010).

 

Entrée libre pour tous!

 

Parce que nous refusons le silence, parce que nous ne consentons pas à la politique menée en France à l’égard des Roms depuis cet été et depuis 2002, parce que nous condamnons la xénophobie des politiques migratoires, marquons notre opposition à ce racisme d’Etat.

L’été a été particulièrement violent en matière de politique française, puisque le gouvernement a ostensiblement fait expulser des ressortissants de l’Union européenne vers la Roumanie et la Bulgarie, à raison de leur origine ethnique. Les expulsions sont orchestrées au mépris du droit européen (principe de la libre circulation) et des valeurs les plus fondamentales. Ce racisme d’état, qui stigmatise une catégorie de population extrêmement congrue de France, permet d’occulter des problèmes réels qui ne sont ni roumains, ni bulgares, ni tsiganes, ni même européens mais bien français.

Certains, malgré la période estivale, ont manifesté leur opposition à cette politique indigne. Mais il nous semble nécessaire que, sur une question qui engage ce qu’il y a de plus fondamental en termes de droits humains, nous nous exprimions collectivement. Il nous semble donc utile et urgent de réagir haut, fort et ensemble à ces dérives dramatiques qui pourraient nous mener encore plus loin si nous n’affirmons pas, au plus vite, que nous les condamnons fermement.

C’est dans ce cadre que nous vous invitons à participer à ce grand événement qui aura lieu à Montreuil le samedi 11 septembre 2010 à partir de 14h00.

Tables rondes, débats, projections, concert, cette manifestation entend affirmer la détermination de tous ceux qui s’opposent aux dérives de la politique française actuelle.

 

Avec : Henriette Asséo (historienne des tsiganes), Etienne Balibar (philosophe), Luc Boltanski (sociologue), Cécile Canut (sociolinguiste), Eric Fassin (sociologue), Marie Gaille (philosophe), le GISTI, Patrick Henriot (magistrat), Cécile Kovacshazy (comparatiste), La Bande Passante, Thomas Lacoste (cinéaste et éditeur), Danièle Lochak (juriste), Migreurop, Christophe Mileschi (italianiste et écrivain), Jacques Rancière (philosophe), Isabelle Saint-Saëns (revue Vacarme), le Syndicat de la magistrature, la revue Vacarme, Sophie Wahnich (historienne), Patrick Williams (historien), etc.

Et sous réserve : Fanny Ardant (comédienne et réalisatrice), Laurent Bonelli (sociologue), Paul Brannac (critique d’art), Catherine Coquio (comparatiste), Thomas Dutronc (musicien), Saimir Milé (Voix des Rroms), Marie Ndiaye (écrivain), Toni Negri (philosophe), Tzvetan Todorov (historien et essayiste), etc.

 

Ce rassemblement est organisé par Cécile Canut (professeur de sociolinguistique à l’Université Paris-Descartes), Cécile Kovacshazy (maître de conférences en littérature comparée à l’Université de Limoges) et Thomas Lacoste (cinéaste et éditeur, La Bande Passante). Il a lieu à « La Parole Errante » qui héberge depuis peu les Roms de Montreuil récemment expulsés.

 

Contact : cecilekova@yahoo.fr, cecilecanut@free.fr

Partager cet article
Repost0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 11:35

Hommage à Aline décédée dimanche 30 mai à Montreuil

 

Encore une fois de trop, une femme meurt sous les coups de son conjoint à Montreuil cette semaine, et plus de 117 fois chaque année en France!

Samedi 5 juin de 14h à 15h et dimanche de 12h à 13h

Unissons nos révoltes dans un cercle de silence… puisque mourir de violences conjugales reste possible et minimisé par notre société qui ne se donne pas assez de moyens pour mettre fin à ce fléau!

Place de la Croix de Chavaux devant la sculpture

 

Contact : Maison des Femmes de Montreuil, 24/28 rue de l'Eglise, 93100 Montreuil. Tél : 01 48 58 46 59

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 02:59

Tous les cinq ans depuis 2000, entre le 8 mars et le 17 octobre, la Marche Mondiale des Femmes relaie les luttes féministes du monde entier. Son contenu politique s´exprime à travers quatre champs d'action : violence envers les femmes, femmes et travail, bien commun et services publics, paix et démilitarisation. Ainsi, dans tous les pays où elle est présente, la MMF organise des débats en lien avec ces thèmes, des manifestations et des actions de soutien aux revendications des acteurs et actrices de terrain qui portent un projet d'émancipation des femmes. Ce faisant elle accomplit un travail fédérateur, qui permet à ces divers acteurs croiser localement leurs initiatives, et de se connaître de par le monde. En 2010, elle rejoindra le Forum Social Européen à Istanbul, et cloturera sa troisième action internationale à Bukavu en Répulique du Congo, pour revendiquer que les femmes soient reconnues et valorisées comme protagonistes dans la résolution des conflits.


Dans le cadre de cette troisième action, le forum français de la Marche se tiendra les 12 et 13 juin à Montreuil, suivi le samedi d'une manifestation nationale au départ de République (16h), puis d'un banquet féministe, festif et musical place Stalingrad. Le forum de Montreuil déclinera les quatre axes d'action de la MMF en autant de débats suivis d'interventions, et accompagnés de représentations théaâtrales pour parler de la condition des femmes. Les débats seront surtout l'occasion de promouvoir les thèmes et les revendications féministes pour un autre projet de société, et un livret d'argumentaires sera distribué lors de chacun d'eux. Le forum donnera aussi la parole aux militants et aux collectifs dont nous connaissons et dont nous portons les luttes.

Alors à toutes les féministes, comme à celles et à ceux qui dénoncent une société patriarcale, violente envers les femmes et plus généralement destructrice des rapports sociaux et mondiaux, rejoignez la Marche les 12 et 13 juin.

 

Plus d'informations :

L'appel de la Marche 2010 : http://www.marchemondialedesfemmes.org/actions/2010action/call-2010/fr/base_view

http://www.mmf-france.fr/

http://www.mmf2010.info

 

Un soutien féministe à la mobilisation du collectif "Pas de bébés à la consigne"

 

Fidèle à son projet d'émancipation des femmes, la Marche Mondiale des Femmes soutient les luttes pour le maintien de services publics de qualité, et contre la dérégulation des secteurs qui concernent les femmes au plus près. Éducation, accueil de la petite enfance, soins à la personne...pour ces diverses tâches traditionnellement dévolues aux femmes, la MMF revendique une prise en charge non plus familliale et privée, mais collective, soucieuse de l'intérêt général, c'est-à-dire aussi de l'égalité entre hommes et femmes vis-à-vis de l'accès au travail, et vis-à-vis des tâches reproductives de la société.

 

Or à bien des égards, les orientations du gouvernement en matière de législation sur l'accueil de la petite enfance mettent en péril cette logique d'émancipation des femmes :

  • Le nouveau décret sur les établissements et services d'accueil de la petite enfance (EAJE) prévoit d'abaisser la proportion des personnels les plus qualifiés1 des crèches de 50% à 40%, au profit de professionnels moins formés. Par ailleurs, il cherche à élargir les capacités d'accueil des EAJE, tout en autorisant l'ouverture de 8000 jardins d'enfants, aux capacités d'accueil totalement indéterminées, tout comme l'âge des enfants accueillis, puisque c'est "à titre expérimental" que le dispositif ets mis en place. Or les professionnels constatent que la baisse des taux d'encadrement ne peut conduire qu'à une dégradation qualitative de l'accueil au sens plein du terme. C'est donc une double préjudice fait aux femmes : Au lieu de miser sur la formation, on déprofessionnalise un secteur où elles sont majoritaires, et on dégrade un service public pourtant émancipateur.

  • La proposition de loi sur les "Maisons d'Assistantes Maternelles", adoptée par l'Assemblée Nationale le 4 mai, consiste quant à elle en une dérégulation encore plus large, et pose les mêmes problèmes : là encore, baisse du taux d'encadrement, simple contrat de travail entre les professionnelles et les familles, possibilité d'agréer des assistantes inégalement qualifiées à condition qu'elles se regroupent...Une telle précarisation de métiers féminisés est scandaleuse.

  • Enfin, ces attaques accompagnent une politique d'étranglement des capacités d'accueil des écoles maternelles, qui ont perdu 40 000 postes en 3 ans. Que feront les femmes les plus pauvres si elles ne trouvent ni école gratuite, ni crèche qui soit à la fois de qualité, et dans leurs moyens ?

 

Contre ces reculs considérables de la prise en charge de la petite enfance, le collectif Pas de Bébés à la consigne se mobilise. Il réclame le retrait du nouveau décret sur l’accueil collectif, le rejet de la proposition de loi sur les Maisons d’Assistantes Maternelles, ainsi que le rétablissement des postes supprimés dans l'Education nationale, dont les écoles maternelles. Enfin, il demande "un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance, incluant des mesures ambitieuses de formation de professionnellles qualifiées par l’accroissement substantiel des places et des crédits dans les écoles de formation."

 

La MMF s'associe à la mobilisation et aux exigences légitimes du collectif Pas de Bébés à la Consigne. Elle se joint aussi à sa revendication d'exclure les modes d’accueil du champ de la directive européenne sur les "Services", pour que ce secteur soit considéré comme relevant de l'intérêt général, et donc préservé hors de la sphère marchande. Elle invite à rejoindre le mouvement de grève et de manifestations du collectif, le 29 mai dans toute la France.

 

Mouchette

 

1Les puéricultrices, auxilliaires de puériculture et éducateurs de jeunes enfants

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:27

Pour célébrer ce printemps et ouvrir le bal des évènements de cette année aux murs à pèches de Montreuil, une occasion immanquable de découvrir un site gravement décroissant de la banlieue parisienne. Terreau du recyclage urbain, de l'invention collective, des chantiers artistiques.

Pour aller encore plus loin dans ses actions pour promouvoir non seulement la vie culturelle " haut-montreuilloise " mais aussi le site classé des murs à pêches, l'association Lez'Arts dans les murs organise une soirée de concerts, samedi 22 mai, avec pour parrain et sur scène, un groupe à la renommée internationale : Touré Kunda.

C'est, avec Touré Kunda, une pointure de la musique africaine qui sera en point d'orgue de cette journée baptisée Lez'Arts au grand Air. Le groupe sénégalais aux cinq disques d'or donnera un concert à partir de 21h le 22 mai, dans le site classé des murs à pêches, 71 bis rue Pierre de Montreuil.
ToureKunda

Pour plus d'infos : Association LEZ'ARTS DANS LES MURS 

71 rue Pierre de Montreuil - 93100 Montreuil

A télécharger le dossier de presentation et le pogramme

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 15:11

L'association "Montreuil environnement" pétitionne pour définir un vrai projet dans les Murs à Pêches et a mis en ligne une pétition dans le but de peser un maximum pour la concrétisation du projet agri-urbain.

Apparue au 17ème siècle en divers endroits, la culture de fruits sur murs s’est généralisée à Montreuil au 19ème siècle, jusqu’à devenir la principale source de richesse et de renommée.
Proches de Paris, les vergers ont cédé la place, de gré ou de force selon les cas, aux équipements urbains : logements, usines et bureaux, écoles, routes et autoroutes, pendant tout le 20ème siècle. Huit hectares ont été classés au titre des sites et paysages en 2003.

Pétition pour concrétiser le projet agriculturel dans les Murs à pêches de Montreuil
MAP-copie-1
Situé dans le Haut Montreuil, à quatre kilomètres du périphérique parisien, le site des Murs à Pêches est constitué en majorité de jardins en friche. Ce sont les dernières terres agricoles formant une zone cohérente (38 hectares) si près de Paris.
La campagne de cartes postales menée par l'association Montreuil Environnement en 2009 avait révélé l’intérêt de la population montreuilloise pour la reprise de l’agriculture dans les Murs à Pêches. Aujourd'hui, nous nous réjouissons de l'intérêt affiché de la Ville de Montreuil en faveur de la mise en œuvre d'un projet agriculturel. Cependant, il reste à en définir le contenu et la surface qui lui sera consacrée.
L’enjeu est de mener une politique de la ville plus respectueuse de l’homme et de son environnement, mais aussi de raviver la notoriété que la commune avait acquise au cours des siècles grâce à son activité horticole prestigieuse. Le futur quartier des Hauts de Montreuil ne rayonnera dans et au-delà des frontières de la ville que s’il possède une identité forte. Une mise en valeur affirmée et ambitieuse du site des Murs à Pêches, situé en son cœur, est une condition clé de cette réussite.
Dans cette optique, la cohérence territoriale du site des Murs à Pêches est fondamentale. Créer une zone agricole continue, vaste et homogène, semble possible et permettrait d’établir un projet global viable, durable et identifiable par tous.
Des spécialistes de la question agricole en milieu urbain doivent maintenant en vérifier la faisabilité et effectuer des études sur l’intégralité du périmètre. Elles révéleront les réelles possibilités du programme d’aménagement, son étendue, sa spécificité, sa finalité et les partenaires à y associer.
En tant que citoyen ou entreprise conscient de l'opportunité unique d'expérimenter la reprise de l'agriculture en ville, je vous demande de:

> Préserver le site des Murs à Pêches:
--- En évitant son mitage géographique et fonctionnel
--- En stoppant l'implantation d'équipements ou de constructions qui le mettraient en péril ou le dénatureraient
> Utiliser les outils réglementaires:
--- Pour protéger durablement le site (classement en Zone Agricole Protégée)
--- Pour mettre en place des usages respectueux du projet agriculturel (utilisation d'une Protection des terres Agricoles et des Espaces Naturels périurbains)
Merci à vous.

 

Pour signer la pétition, c'est ICI

Montreuil Environnement porte un ensemble de propositions, rassemblées en 5 piliers, pour la mise en œuvre d'un projet agri-urbain citoyen sur le site des Murs à Pêches.

Ces propositions permettent a priori le rassemblement de nombreux acteurs concernés par le site; elles ont vocation à être discutées, affinées et mises en œuvre par ces différents acteurs, dans une logique de cohérence globale de l'aménagement autour de l'agriculture et du patrimoine.

L’association Murs à pêches – MAP – a été fondée en 1994 pour sauver de l’anéantissement l’un des plus beaux lieux de la région parisienne. Ce territoire est ce qui reste d’un réseau de plusieurs centaines de kilomètres de murs de terre et de pierre, édifié pour aider à la production de fruits, dont les pêches.

La Société Régionale d'Horticulture de Montreuil est l'association historique des cultivateurs des Murs à Pêches.
Crée en 1878, reconnue d'utilité publique, le but de l'association est de faire revivre les murs à pêches. Elle propose aux enseignants, et à leurs élèves, un programme de visites et d'ateliers propres à leur faire découvrir ce lieu unique qu'est le Jardin école qui ouvrent de réelles perspectives pédagogiques.

 


Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 13:23

Dominique Voynet vend son "écoquartier au privé !

Article publié sur Médiapart par François Mailloux le 8 mai 2010

repris par Montreuil Riposte

 

820443 0Depuis quelques semaines, la municipalité fait la publicité de son projet d’éco-quartier, censé remodeler 200 hectares dans les hauts de Montreuil (près d’un quart de la Ville). Ces quartiers connaissent de réels problèmes d’insalubrité, de manque d’accessibilité aux transports en commun et aux services publics. Mais le projet mégalomaniaque porté par Dominique Voynet, dans l’esprit du projet « cœur de ville » de l’ancienne municipalité de J.-P. Brard (apparenté PCF), a été concocté dans un petit cercle fermé.

 

Une plaquette publicitaire tirée à 40000 exemplaire et distribuée dans tous les foyers montreuillois vante "les hauts de Montreuil", un éco-quartier censé "résorber la fracture et les inégalités". Des chiffres clés sont donnés : 200 hectares (1/5ème de Montreuil ; 5 stations de Tramway (T1), 2 stations de métro (L11) ; 3000 logements à l'horizon 2020 ; 250000 m 2 / 6000 emplois ; 75000 m2 d'équipements ; 21 hectares d'anciennes terres agricoles protégées pour le projet agriculturel des murs à pêches ; 2 km h'autoroute démolie, remplacée par une avenue acceuillant le tramway. Des projets sont annoncés : 3 groupes scolaires et 3 crèches, un éco-pôle déchets et un parc aquatique.

 

Ce que ne fait pas Voynet, c'est de restituer les projets à ceux qui les ont portés et qui vont les mettre en oeuvre. Ainsi le passage du Tramway n'est pas du ressort de la commune et la démolition de la voie d'autoroute pour le permettre était déjà prévue à l'origine. Le projet des murs à pêche est porté par les associations montreuilloises comme "Montreuil environnement", "l'association des murs à pêche", "le sens de l'humus" et d'autres encore. Une partie de ce site est classé en tant que patrimoine. C'est une zone où des murs ont en plâtre ont été construit avec le gypse des carrières de Montreuil, permettant d'accumuler la chaleur et favorisant la culture des pêches et du maraîchage. Ces pêches étaient réputées et on dit qu'elles étaient présentes sur la table de Louis XIV. L'association des murs à pêche annonce que l'emprise actuelle de ce site est de 35 hectares, même si les zones sont plus ou moins bien conservées, plus ou moins polluées. 8.5 hectares ont été classés au titre de « site et patrimoine ». Alors, l'annonce par Dominique Voynet d'un espace de 21 hectares est en négatif celle de l’utilisation de 14 hectares de ce site pour les « hauts de Montreuil ». Comment qualifier alors d’éco-quartier, quand il s’agit de détruire un éco-système unique ? Comment circonscrire le projet agriculturel à un espace de 21 hectares avant même d’avoir défini un contenu et un projet ? Cette annonce sonne le glas des espoirs de ces associations et des militants qui avaient cru dans le changement de municipalité. A ce propos, vous pouvez lire l’article très intéressant de Fabrice Nicolino sur son blog « Madame Voynet et la nouvelle Bibliothèque François Mitterrand ».

 

Dans cette même plaquette, Dominique Voynet annonce le lancement de la consultation, mais elle oublie de présenter les choix déjà effectués : augmentation de la population, densification, création de ZAC (zone d’aménagement concerté) et la mise en place de partenariats public-privé pour porter le projet. On parle ainsi de la mise en place d’un aspirateur à ordure, technique maîtrisée par une seule multinationale qui en aurait la gestion pour une très longue période. Ce n’est pas sans rappeler le gestion par le privé de l’eau : une entreprise (Véolia) gère l’eau avec une délégation de service public. Le prix de l’eau est plus élevé, ce qui permet aux collectivités territoriales donneuses d’ordre (les municipalités adhérentes au Syndicat des Eaux d’Ile de France, SEDIF) de récupérer une partie des sommes soit sous forme de reversement, soit sous forme d’équipements collectifs. Une façon de financer des projets sans augmenter les impôts, mais en faisant supporter le coût sur la population d’une façon indirecte.

 

Ainsi la majorité municipale (réduite aux seuls soutiens de Dominique Voynet depuis le divorce avec les socialiste dissidents) livre à quelques multinationales un cinquième du territoire montreuillois. Elle met la population devant le fait accompli en lançant, avant toute concertation, les consultations auprès des entreprises. Empiétant allègrement sur les murs à pêches, la dimension écologique du projet est d’ailleurs tout à fait discutable.


Ce nouveau projet, laissant libre cours aux appétits privés, provoquera immanquablement une spéculation, une hausse des loyers et accélérera la relégation des populations les plus défavorisées vers les banlieues éloignées.

Francois MAILLOUX

 

 

Plus d'informations

sur le site de la vile de Montreuil 

sur overblog.org

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 21:37

Chansons et textes de Léo Ferré (Nouvelle création)

sp 19099 gVoix - Sandra Alberti
Piano - Julien Bienaimé
Bandonéon / Violon - Laurent Valero
Accompagnement Mise en Scène - Laure Pierredon

 

Les mardis à 20H30
- 16, 23, 30 mars
- 6, 20, 27, avril
- 4, 11, 18, 25 mai
- et 1er juin

Avant chaque représentation, un court spectacle-surprise sera présenté

 

Il est "celui qui a le don extrême de dire des choses simples en révélant ses affects et ses expériences dont nous nous sentons les complices…cette culture de la joie, cette dénonciation radicale des pouvoirs, ce glissement progressif vers un plaisir qui est le contraire de la mort." - Gilles Deleuze –

Nous allons traverser cette œuvre, à travers une palette de ses compositions issues des différentes périodes.

Notre choix s’est axé naturellement, par choix d’affinités, en majorité sur des chansons plus tendres. Des chansons qui mettent en lumière le côté moins connu de Léo Ferré, aimant, doux, la face plus cachée, contrairement à l’image de l’anarchiste que beaucoup de personnes ont de lui.

Nous avons travaillé dans le dessein de trouver notre propre interprétation, vocalement et musicalement.

Ce spectacle est en grande partie chanté, et certains textes sont parlés…

La Cie La Canopée
Sandra Aliberti

Le Théâtre de la Girandole, Montreuil

4 rue Edouard Vaillant,
93100 Montreuil
Accès : Metro Croix de Chavaux, ligne 9
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0