Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 18:23

Communiqué

Alternative libertaire 93

 

Grâce à la fermeté des familles et à l’action inlassable du comité de soutien des Roms de Bobigny, les familles ont pu réintégrer une partie de leur camp rue des coquetiers mercredi soir. Les enfants peuvent recommencer à préparer leur rentrée à l’école.

Après un face à face de 12h avec la gendarmerie bloquant la circulation au centre ville, les familles ont réussi à franchir le barrage de police mardi soir qui leur refusait le passage. Les familles ont alors passé la nuit de mardi sous la halle de la mairie, abandonnées à leur sort par Mme Peyge (maire communiste) qui malgré ses déclarations condamnant l’expulsion s’est refusée à tout hébergement provisoire en renvoyant la balle dans le camp du préfet.

Mercredi en fin de journée la détermination des familles a fini par payer. Le préfet s’est vu contraint d’accepter que les familles, visées par aucune mesure d’expulsion, puissent réintégrer leurs habitations.

Reste évidement à obtenir de la mairie les mesures d’urgences pour améliorer le quotidien du bidonville (WC, Eau courante, poubelles en quantité suffisantes) dans l’attente de solutions pérennes pour tous. Ainsi que la restitution des quelques caravanes que la police avait laissé sortir du camp pour mieux les mettre en fourrière !

Bobigny jeudi 29 août.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Bobigny
commenter cet article

commentaires