Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 14:57

 On fait le boulot, on veut les droits !

 

La précarité, c’est le contraire de l’émancipation

 

http://4.bp.blogspot.com/_EE_Dj8uQvLA/S1ktU83xzOI/AAAAAAAABV8/UAdOO5tvqc4/s320/precarite.jpgLe projet de loi gouvernemental, dit de « sécurisation des contractuels », concerne environ 1 million d’agents dont près de 500 000 agents dans la seule Fonction Publique Territoriale. Il privilégie l’introduction massive du CDI et n’envisage la titularisation que d’une partie très réduite des agents, dans des conditions incertaines.

 

Les agents maintenus dans la précarité de l’emploi sont confrontés à des discriminations majeures, que ce soit en termes de revenus, de mobilité professionnelle, de droits sociaux, de logement et de vie quotidienne. Ces agents, dans leur très grande majorité, subissent ce système sans l’avoir choisi.

 

Notre position est la suivante : la précarité organisée est le contraire de l’émancipation. Les contractuels aspirent tous à être titularisés à l’instar de leurs collègues fonctionnaires qui désirent tous conserver leur statut.

 

Le problème ce ne sont pas nos collègues précaires dont nous souhaitons la titularisation. Le vrai problème c’est cette précarité qui induit la disparition progressive de notre statut.

 

C’est pourquoi nous avons demandé et obtenu un rendez-vous avec le Maire pour analyser ensemble la situation de tous les précaires employés par la municipalité et pour connaître son point de vue sur l’application du projet gouvernemental à l’échelon de la collectivité.

 

Nous demanderons aussi l’ouverture de négociations afin d’aboutir à une politique locale de réduction du précariat.

 

Nos revendications sont : 

  1. la reconquête de l’emploi public par la création stricte de postes d’agents titulaires,

  2. la titularisation générale au-delà de 1 an d’exercice quel que soit le statut du non-titulaire (CDI pour les non-titulaires hors UE et pour les non-titulaires dont les conditions d’intégration leur seraient défavorables),

  3. la parité des droits salariaux (contrat, rémunération, droits sociaux, mobilité, maintien en emploi jusqu’à la titularisation et la cdisation).

Défendons tous ensemble nos conditions de travail

et le statut de la Fonction Publique en luttant contre la précarité !

 

Rejoignez la CGT des Territoriaux du Blanc-Mesnil et son collectif « précarité » afin de réaliser un recensement des précaires et ouvrir symboliquement un bureau d’embauche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Blanc-Mesnil
commenter cet article

commentaires

Laidoun 23/01/2014 11:16


Vous oubliez de préciser des agents territoriaux éligible à la loi du 12 mars 2012 qui ont eu la mal chance d'avoir eu "un accident pendant leur travail"
sont écartés de leur droit pour stabilité et de maintien d'emploi ! Après un accident du travail ou maladie la privation d'emploi une stratégie absolument
discriminatoire " accident du travail et handicap pas de reclassement pour les non-titulaires malgré 6 ou 10 ans d'ancieneté" !! En ce qui concerne la cédisation un syndicat
faisant la publicité auprés d'agents non-titulaires pour une cédisation et non une stagiarisation "entendu et vue de mes propres yeux" Dans ce cas vers qui peut-on se tourner
et faire confiance?