Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 10:46

Les expulsés des 4000 (la Courneuve) sont  sur le trottoir depuis 11 nuits. La menace d’une évacuation policière se précise. Solidarité !


Rassemblement  mercredi 21 juillet,
à partir de 18h sur place (rue Balzac – La Courneuve)


Depuis 11 nuits, 200 personnes, dont plusieurs centaines d’enfants campent sous la barre Balzac, à la Courneuve, en seine Saint Denis.


Occupants sans titre, victimes d’escrocs, squatters par nécessité, ils ont tous et toutes été expulsées le 8 juillet, et ont alors refusé les hébergements dans des hôtels dispersés, pour une durée de  trois nuits.
Ils se sont assis sur le trottoirs et la pelouse située en face du bâtiment avec  leurs sacs et les quelques meubles récupérés, et s’y sont installés.

Depuis ils y sont restés et la vie s’est progressivement organisée.
La barre Balzac, qui contient plusieurs centaines de logements, a reçu à deux reprises la visite du Président Sarkozy, et doit être détruite lorsque la poignée de locataires qui restent en place sera relogée.

Les conditions de vie sur le campement sont précaires : ni eau, ni toilette, ni gymnase.
Une trentaine de tentes sont installées depuis, ainsi que deux barnums achetés par les expulsés. Ceux ci s’organisent et font cuisine commune et le nettoyage.


Le Préfet de Seine St Denis a accepté de son coté une table ronde, comme le Maire de la Courneuve et le Président des HLM départementaux propriétaire de la barre Balzac, mais à la condition expresse que les familles lèvent le camp, avec un hébergement limité à 12 nuits.

Dimanche soir, les expulsés ont rejeté cette condition posée, ne sachant pas ce qu’ils deviendraient à l’issue de cet hébergement de 12 nuits.

Tandis que les expulsions locative se multiplient dans le département depuis la fin de l’année scolaire, le Préfet envisage d’employer la force pour les déloger . Cette orientation serait irresponsable, et nous demandons aux autorités de lancer les négociations.

Nous demandons avec les expulsés  :
- L’ouverture de négociations au plus vite, avec les représentants des expulsés, les associations qui les soutiennent, afin d’aboutir à  un départ volontaire des expulsés vers des solutions d’accueil durables et décentes
- Un processus de relogement, et la régularisation de ceux et celles qui sont sans papier.

Les expulsés, soutenus et organisés avec Droit Au Logement depuis plusieurs mois, ont depuis leur expulsion reçu le soutien de  : la CSP 75, la LDH, le MRAP, RESF, SOS racisme, et d’autres associations, ainsi que Mgr Gaillot.

Merci de vous joindre a ce rassemblement de mercredi et/ou d’apporter votre soutien.


Marche de soutien “du ministère pour la régularisation de tous les sans papiers (Paris 18e), à partir du métro “4 chemin”  jusqu’au rassemblement de mercredi


Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Seine-Saint-Denis
commenter cet article

commentaires