Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 09:11

DALL’incendie du 8 septembre dernier d’un immeuble insalubre du 39 rue Gabriel Péri à Saint-Denis a fait trois morts et 15 blessés dont trois très graves, Dès le lendemain, Cécile Duflot, ministre du Logement s’engageait à ce que « le relogement de toutes les personnes qui ont dû être évacuées (soit) assuré d’ici ce soir (dimanche)».

Dès le soir même, près de la moitié des sinistrés n’étaient pas pris en charge et beaucoup ont passé leur première nuit après le drame dans des jardins publics… Ce n’est qu’après l'installation des sinistréEs et de leurs soutien dans la basilique de Saint Denis et cinq jours après l’incendie que les sinistrées obtiennent un hébergement ensemble dans un hôtel de Saint denis, mais, dans un premier temps, garanti uniquement pour une durée de 5 jours seulement. Aujourd’hui, cet hébergement est garanti jusqu’au 1er octobre, et après ?

De plus, depuis la catastrophe :

· Toujours pas de cellule de crise ou d'écoute collective des personnes à hauteur d'un tel traumatisme,

· Pas de lieu de rassemblement pour les personnes

· Alors que les papiers sont perdus ou brûlés, et que beaucoup ont tout perdu dans l’incendie, les vêtements, la nourriture sont distribués au compte goutte. A titre d’exemple : un couple a reçu 4 tickets restaurants en une semaine….!

Heureusement demeure la solidarité des voisinEs, de la population du quartier, mais ne peut suffire à répondre à leurs besoins. L’état doit tenir ses promesses, prendre ses responsabilités et agir de suite et nous attendons de la municipalité qu’elle reçoive les sinistré-e-s et leurs soutiens et apporte son soutien à la hauteur des besoins et des demandes et à la régularisation et au relogement des sinistréEs.

Ainsi, nous exigeons :

· Le relogement et la régularisation de tous les habitant-e-s sinistré-e-s.

· Un hébergement stable, pérenne, proche du lieu de vie, jusqu’au relogement définitif.

· La mise à disposition d’une salle permettant aux habitant-e-s de se réunir dans des conditions dignes.

· Des conditions dignes d’accueil et de suivi des dossiers garanties pour toutes les personnes.

· des tables rondes régulières avec la Mairie, l’Etat, le Conseil Général, les habitantEs de l’immeuble et leurs soutiens.

· Application de la loi de réquisition des logements vides et mise à disposition des biens vacants de l’Etat, par exemple, la caserne de gendarmes mobiles à Fort de l’Est pour loger les sinistréEs et les sans logis de Saint Denis.

· Des mesures énergiques contre les marchands de sommeil afin de protéger les habitantEs et le relogement à Saint Denis de tous les habitantEs de logement insalubres et insécures.

 

Venez soutenir les sinistréEs tous les soirs à partir de 19h, devant la basilique.

Marche pour le relogement et la régularisation des sinistrés, RDV dimanche 23 septembre à 11h, devant la mairie.

 

 

Premiers signataires : DAL, MRAP, Réseau Solidarité Logement, RESF, UL Solidaires...

Avec le soutien de : FASE, G.A., NPA...

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Saint-Denis
commenter cet article

commentaires