Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 13:40

Communiqué de presse

 

Ce matin du 18 mars 2011, les habitants des campements Rroms aux abords du pont de Bondy ont vu le printemps se manifester sur les arbres par des feuilles d'un genre particulier : des mises en demeure de quitter les lieux sous 48 heures y ont été placardées !

Sont concernés des campements situés le long du chemin du halage sur les communes de Bobigny et Noisy le Sec où des familles essaient d'y vivre le plus discrètement et le moins indignement possible. Soutenues par des citoyens et des associations locales, de nombreuses fois elles ont demandé que soient améliorées leurs conditions de vie et d'hygiène.

La demande d'évacuation a été engagée sur la plainte du propriétaire ERDF au motif de branchements frauduleux sur une alimentation électrique et d'un incendie qui s'est déclaré le 14 mars à proximité d'un des campements. Il s'agit d'une décision uniquement administrative, prise hors de tout cadre judicaire. Les maires de communes concernées (Bobigny et Paris) n'ont pas demandé l'expulsion dont ils ont été informés le 17 au soir.

Après d’autres expulsions et notamment celle qui a touché le lundi 14 mars des familles roms et bulgares de Noisy, voici encore des dizaines de familles sommées de quitter précipitamment leurs lieux de vie. Certaines y sont installées depuis plusieurs années, une trentaine d'enfants sont scolarisés, des suivis médicaux engagés, des liens sont établis avec des voisins solidaires, des comités de soutien, des associations.

Où se terminera cet " exode " programmé, si ce n'est dans les communes voisines ? Il ne permettra pas à ces familles stigmatisées de longue date de s'inscrire le mieux possible dans une société qu'elles espèrent un jour plus accueillante.

Nous demandons à Mr le Préfet de la Seine Saint-Denis d'annuler cet arrêté. Les problèmes effectifs de sécurité et d'hygiène auxquels sont exposés les habitants des campements doivent trouver une solution concertée entre représentants des campements, associations, comités de soutiens, collectivités territoriales départementales et régionale, et non conduire à rejeter ceux qui en sont les victimes dans une précarité encore plus grande.

 

Comités de soutien de Bobigny, Bondy, FASE, LDH 93, MRAP 93, NPA 93, UFAT, La Voix des Rroms

 

Contact : Marie-Annick Butez : 06 67 76 90 67

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Noisy-le-Sec
commenter cet article

commentaires

Franz B. 08/04/2011 23:25



Et sans travailleur-se-s, pas de patron-ne-s pour les exploiter et faire croire qu'ils ou elles auraient inventé le travail. Non mais des fois. REALISME on vous dit, c'est clair ?



chouchou 08/04/2011 22:09



Combien y a-t-il de grandes entreprises filoutes ? Celles qui ont vraiment des profits indecents, en France ? 10 ? 20 ? Et combien d'entrepeneurs qui prennent des risques ? Qui mettent leur
capital dans des batiments, des outils de travail sans etre surs de rien pour l'avenir ? Et qui se cassent la figure 6 mois, 3 ans plus tard avec leurs yeux pour pleurer (la maison est déjà
partie) ? Certains y laissent tout pour donner du travail aux autres, qui ne leur rendent pas bien. Ca vaut bien de faire des bénéfices, quand çà marche .... au moins pour couvrir les lendemains
difficiles.


Sans eux, plus de boulot. On est bien avancés, là ! RE-A-LISME !



Franz B. 26/03/2011 10:49



Le budget de l'Etat n'est peut-être pas étirable à l'infini, mais il y a de quoi creuser dans les poches du patronat gorgées de valeurs extorquées aux travailleur-se-s.


Qu'on se le dise !



chouchou 21/03/2011 22:52



je réitère : c'est pas parce qu'ils vivent dans des conditions indignes chez eux que nous devons revenir au moyen-age en France.


Aidons les à évoluer chez eux et tout ira pour le mieux.


Prenez une petite calculette : mettez y ce que vous voulez bien payer d'impot chacun, et de l'autre la retraite que vous voulez prendre à 55 ans, la sécu, l'assurance dépendance, les écoles et
creches pour nos gamins, les allocs .... non, çà ne tient pas, çà va exploser ... non, çà a déjà explosé. Le budget de l'Etat n'est pas étirable à l'infini, messieurs dames soyez réalistes !