Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 15:11

L'association "Montreuil environnement" pétitionne pour définir un vrai projet dans les Murs à Pêches et a mis en ligne une pétition dans le but de peser un maximum pour la concrétisation du projet agri-urbain.

Apparue au 17ème siècle en divers endroits, la culture de fruits sur murs s’est généralisée à Montreuil au 19ème siècle, jusqu’à devenir la principale source de richesse et de renommée.
Proches de Paris, les vergers ont cédé la place, de gré ou de force selon les cas, aux équipements urbains : logements, usines et bureaux, écoles, routes et autoroutes, pendant tout le 20ème siècle. Huit hectares ont été classés au titre des sites et paysages en 2003.

Pétition pour concrétiser le projet agriculturel dans les Murs à pêches de Montreuil
MAP-copie-1
Situé dans le Haut Montreuil, à quatre kilomètres du périphérique parisien, le site des Murs à Pêches est constitué en majorité de jardins en friche. Ce sont les dernières terres agricoles formant une zone cohérente (38 hectares) si près de Paris.
La campagne de cartes postales menée par l'association Montreuil Environnement en 2009 avait révélé l’intérêt de la population montreuilloise pour la reprise de l’agriculture dans les Murs à Pêches. Aujourd'hui, nous nous réjouissons de l'intérêt affiché de la Ville de Montreuil en faveur de la mise en œuvre d'un projet agriculturel. Cependant, il reste à en définir le contenu et la surface qui lui sera consacrée.
L’enjeu est de mener une politique de la ville plus respectueuse de l’homme et de son environnement, mais aussi de raviver la notoriété que la commune avait acquise au cours des siècles grâce à son activité horticole prestigieuse. Le futur quartier des Hauts de Montreuil ne rayonnera dans et au-delà des frontières de la ville que s’il possède une identité forte. Une mise en valeur affirmée et ambitieuse du site des Murs à Pêches, situé en son cœur, est une condition clé de cette réussite.
Dans cette optique, la cohérence territoriale du site des Murs à Pêches est fondamentale. Créer une zone agricole continue, vaste et homogène, semble possible et permettrait d’établir un projet global viable, durable et identifiable par tous.
Des spécialistes de la question agricole en milieu urbain doivent maintenant en vérifier la faisabilité et effectuer des études sur l’intégralité du périmètre. Elles révéleront les réelles possibilités du programme d’aménagement, son étendue, sa spécificité, sa finalité et les partenaires à y associer.
En tant que citoyen ou entreprise conscient de l'opportunité unique d'expérimenter la reprise de l'agriculture en ville, je vous demande de:

> Préserver le site des Murs à Pêches:
--- En évitant son mitage géographique et fonctionnel
--- En stoppant l'implantation d'équipements ou de constructions qui le mettraient en péril ou le dénatureraient
> Utiliser les outils réglementaires:
--- Pour protéger durablement le site (classement en Zone Agricole Protégée)
--- Pour mettre en place des usages respectueux du projet agriculturel (utilisation d'une Protection des terres Agricoles et des Espaces Naturels périurbains)
Merci à vous.

 

Pour signer la pétition, c'est ICI

Montreuil Environnement porte un ensemble de propositions, rassemblées en 5 piliers, pour la mise en œuvre d'un projet agri-urbain citoyen sur le site des Murs à Pêches.

Ces propositions permettent a priori le rassemblement de nombreux acteurs concernés par le site; elles ont vocation à être discutées, affinées et mises en œuvre par ces différents acteurs, dans une logique de cohérence globale de l'aménagement autour de l'agriculture et du patrimoine.

L’association Murs à pêches – MAP – a été fondée en 1994 pour sauver de l’anéantissement l’un des plus beaux lieux de la région parisienne. Ce territoire est ce qui reste d’un réseau de plusieurs centaines de kilomètres de murs de terre et de pierre, édifié pour aider à la production de fruits, dont les pêches.

La Société Régionale d'Horticulture de Montreuil est l'association historique des cultivateurs des Murs à Pêches.
Crée en 1878, reconnue d'utilité publique, le but de l'association est de faire revivre les murs à pêches. Elle propose aux enseignants, et à leurs élèves, un programme de visites et d'ateliers propres à leur faire découvrir ce lieu unique qu'est le Jardin école qui ouvrent de réelles perspectives pédagogiques.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires