Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 23:32

Lettre aux adhérents et aux sympathisants de l’association « Le Maghreb des films ».

 

C’est une lettre d’information « pas comme les autres » : c’est un appel au secours que le Maghreb des films vous adresse aujourd’hui.

 

Le Maghreb des films s’achève à Paris le 4 décembre prochain, mais pour la première fois depuis 2009 avec un découvert de 5 à 8 000 €. Sans votre aide nous devrons vraisemblablement « mettre la clé sous la porte » !

 

Pourquoi cette situation ? Quelques chiffres vous feront comprendre : en 2010, 77 000 € nous ont été attribués, en 2011, le montant est tombé à 52 500 € et en 2012, il est de seulement 35 000 €,

 

A part la Mairie de Paris qui a maintenu son soutien depuis la création du « Maghreb des films » (avec même une légère augmentation cette année), tous les institutions publiques ont ou, dans me meilleur des cas, réduits leur soutien – c’est le cas de l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances (ACSE), passant de 25 000€ à 10 000 € -, ou l’ont carrément supprimé – c’est le cas du CNC, de la DRAC Ile de France, de la Direction de l’Accueil, de l’Intégration et de la Coopération (DAIC). Cette dernière a été en 2010 le premier financeur avec un apport de 30 000 €, mais a supprimé complètement son soutien les années suivantes ! Enfin certaines administrations ne nous ont jamais soutenus comme le Conseil Régional de l’Ile de France.

 

Pourtant notre action correspond exactement aux cahiers des charges des différentes administrations. Elle a un double objectif,  à la fois de promouvoir la production maghrébine de qualité – un objectif culturel qui ressort du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires Etrangères  - et de resserrer les liens entre les deux rives de la Méditerranée et de contribuer à l’intégration des populations d’origine maghrébine – un objectif qui ressort de l’ACSE, du Secrétariat d’Etat à la Ville, etc. Et le Maghreb des films a toujours tenu ces deux objectifs, nullement contradictoires, bien au contraire, mais qui probablement donnent un alibi pour ne pas nous soutenir : « cela nous concerne pas c’est du culturel, disent les personnes en charge des questions d’intégration ! »

 

Pourtant notre bilan depuis 2009 est important. Chaque année nous projetons au moins une dizaine de films maghrébins inédits en France afin de leur donner une visibilité et nous avons favorisé leur distribution en France ; nous avons organisé de nombreux débats à partir des films projetés autour des grandes questions qui traversent les populations de deux rives ; nous avons fait connaître le visage actuel des pays maghrébins, trop souvent vus à travers des clichés ; nous avons permis une appropriation des histoires respectives, etc. En particulier en 2011 et 2012, nous avons fait un effort très important pour commémorer le massacre du 17 octobre 1961 en projetant l’intégralité des films existants, nous avons fait précéder le Maghreb des films de novembre 2012 de deux séquences liées au 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie avec un hommage à René Vautier en avril et en juin-juillet une série de films partant de l’Algérie coloniale jusqu’à l’Algérie des premières années de l’indépendance.  Au total ce sont plus de 400 films, sur tout support, cinéma, TV, Web, fictions, documentaires, que nous avons projetés depuis 2009. Par ailleurs, par le développement de partenariats avec d’autres manifestations et avec une trentaine de salles en région, y compris dans des communes réputées difficiles, comme Vaux en Velin, Bron, Gonesse, Gennevilliers, Roubaix, etc., nous avons élargi notre public. Nous avons organisé des projections spécifiques avec débats et intervenants auprès des scolaires grâce au travail d’enseignants …

 

Rendez-vous sur le site du Maghreb des films, si vous ne l’avez fait, et vous évaluerez la qualité du programme qui se déroulera du lundi 19 novembre au mardi 4 décembre (http://maghrebdesfilms.fr/Le-MdF-2012-a-Paris-le-programme).

 

Comment expliquer cette situation que le changement de majorité n’a pas apparemment modifiée ? Restriction générale des crédits ? C’est la raison « passe-partout ». Mais cela expliquerait la baisse des crédits, non leur suppression. Concurrence entre des manifestations voisines ? Peut-être ! Autres raisons ?

 

Vous pouvez vous demander pourquoi avoir déployé un tel effort sur 2012, en faisant 3 manifestations au lieu d’une, alors que vos moyens sont en baisse ? Mais il faut savoir que la budget alloué  par les administrations n’est connu la plupart du temps qu’en juillet ou même en novembre (c’est le cas du Conseil Régional de l’Ile de =France qui donnera sa réponse qu’à la fin du mois) ! On a pensé que nos moyens seraient au moins équivalents à ceux de 2011.

 

Vous vous demandez certainement comment est constitué notre budget. A grands traits : 1. les recettes de billetterie compensent le coût des salles. 2.  les subventions financent : la préparation du Maghreb des films (missions au Maghreb pour rencontrer les réalisateurs et producteurs, etc.), la location des films, la régie de la manifestation, la réalisation du catalogue, la promotion, l’assistance au réseau de salles en région, les frais de structure, etc. Cette année si le déficit de la manifestation n’est pas plus important, c’est que certains d’entre nous ont accepté de travailler bénévolement au prix de semaines de 60 heures !  Vous ne trouverez pas de manifestations de cette ampleur avec si peu de moyens et seulement 3 personnes pour l’organiser !

 

Dans l’immédiat il nous faut éponger le passif dégagé en 2012 et c’est pourquoi nous sollicitons une aide de votre part, adhérents et sympathisants, sous forme de dons. Ceux-ci sont déductibles des impôts pour 66% du montant (hors adhésion à l’association).

 

Pour 2013, ou les institutions publiques reprennent et élargissent leur soutien, ou bien il nous faudra revoir complétement notre organisation et la réduire drastiquement en s’appuyant uniquement sur Internet (suppression du catalogue par exemple) et en diminuant son ampleur.

 

 

Ces dons sont à adresser sous forme de chèques à l’adresse suivante :

Maghreb des films

40, boulevard Richard Lenoir

75011 Paris

 

Pour que nous puissions vous envoyer l’attestation fiscale, veuillez remplir le formulaire ci-dessous et le joindre  à votre chèque :

 

"-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

/Mme/M./NOM :................................................................. Prénom :......................................

Adresse .......................................................................................................................................

...................................................................

Adresse électronique : (en majuscules):.....................................................................................

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93
commenter cet article

commentaires