Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:36

Deux événéments récents amènent à s'interroger sérieusement sur le droit de se syndiquer et de pratiquer une actions syndicale en France en général, et en Seine-Saint-Denis en particulier. Il se trouve que ces deux événéments concernent SUD Collectivités territoriales, mais ils pourraient frapper aussi bien des syndicats combatifs d'autres confédérations ou unions syndicales. Ces faits doivent être dénoncés.

Le dialogue social sauce PS à Bondy: intimidation judiciaire

http://idata.over-blog.com/1/74/41/68//DrapeauCouleur-1-.jpgLa mairie de Bondy a porté plainte, pour diffamation, contre SUD Collectivités territoriales, en raison d'un tract des Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) et policiers municipaux de juin 2011. Ce tract dénonçait les conditions de travail de ces fonctionnaires, leur dégradation et la responsabilité de leur hiérarchie. Indépendamment de toute considération sur le rôle de la police dans la société, il ne s'agissait là que d'une action syndicale somme toute classique.

Plutôt que de répondre aux attentes des agents municipaux et traiter les problèmes soulevés, la mairie de Bondy (Gilbert Roger à l'époque du dépot de plainte, Sylvine Thomassin poursuivant aveuglément cette action inepte) préfère tenter d'intimider les syndicalistes par une action judiciaire. A titre personnel, un membre de la hiérarchie mise en cause par les agents a également déposé une plainte, avec strictement les mêmes éléments que ceux mis en avant par la mairie.

Mais la majorité PS du conseil municipal de Bondy ne se contente pas de menacer les syndicalistes. Elle s'en prend aussi à tous ceux qui pourraient les soutenir. Ainsi, les représentants du site d'information citoyenne indépendante expression93.fr ont été convoqués (a priori uniquement à titre de témoins) simplement pour avoir repris le tract en question, en en citant la source. La mairie voudrait faire taire toute voix "pas dans la ligne" qu'elle ne s'y prendrait pas autrement.

Le dialogue social et le respect de la pluralité vus par le PS bondynois, c'est décidément délicieux!

Terrorisme policier contre des syndicalistes

IMG00188-20101027-1231.jpgL'autre événement est encore plus grave. Jeudi 19 janvier, François Sauvadet, ministre de la fonction publique, s'invite à Bobigny. Compte tenu des attaques systématiques, récurrentes et forcenées du gouvernement contre les fonctionnaires, y compris les fonctionnaires territoriaux, il est normal que les syndicats du Conseil général de la Seine-Saint-Denis se mobilisent pour profiter de cette présence et faire connaître au ministre leur façon de voir sa politique de destruction sociale. SUD CT CG 93 organise donc un rassemblement.

Mais la norme pour un déplacement de Sarkozy ou d'un de ses sous-fifres est simple: ils ne doivent voir que des flics et des militants UMP! La police se jette sur deux animateurs de SUD CT et les embarque, sans aucune raison. Ils resteront détenus toute la journée et écoperont d'inculpations absurdes: organisation de rassemblement non autorisé (depuis quand un syndicat doit-il déposer une demande pour être présent sur le lieu de travail?) et rébellion (assertion policière classique, mais qui ne tient pas la route plus d'une seconde face aux témoignages).

Il s'agit ni plus ni moins que de terrorisme policier pour intimider des syndicalistes.

 

En Seine-Saint-Denis comme ailleurs, l'action syndicale déterminée est une nécessité impérieuse. Les tentatives d'intimidation des pouvoirs en place, qu'ils soient municipaux, préfectoraux, judiciaires ou policiers n'entameront pas la détermination à lutter pour les droits sociaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Seine-Saint-Denis
commenter cet article

commentaires

Elmer Scapin 30/01/2012 18:51


En complément, le communiqué Les syndicalistes ne
sont pas délinquant(e)s!