Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 12:00

Samedi 24 mai, 14h Porte de la Villette - Paris

Affiche_2.jpgLe 93 détient le triste record des expulsions locatives en France (1400 en 2010 à préciser...) C'est un tiers des expulsions manu militari exécutées en Ile de France. 4 jugements sur 10 aboutissent à une expulsion manu militari, contre 1 sur 10 sur l'ensemble de la France…

C'est dire que la crise sociale et la crise du logement y sont encore plus sévères qu’ailleurs.

Plutôt que de porter secours aux plus démunis, le Préfet GALLI intensifie les expulsions, sans pitié (il promet la destruction d’un bidonville par semaine !) . Elles pleuvent en masse, laissant les habitants sur le trottoir, en dépit de la loi qui oblige le Préfet à mettre en place un dispositif d’accueil pour toute personne sans logis.

Aujourd’hui, la maison d’un expulsé en Seine Saint Denis, c'est la rue et sa violence, c'est le harcèlement quotidien, c'est la mort à petit feu...

Beaucoup d’entre nous, sont concernés :

- Locataires HLM en difficulté à cause de la hausse des loyers, des charges, de l'énergie, de la baisse des revenus et des allocations logement : EXPULSÉS !

- Mal logéEs dans des taudis surpeuplés sous la coupe des profiteurs et des marchands de sommeil : EXPULSÉS !

- Sans logis, contraints d'occuper des logements ou des locaux vacants pour ne pas rester sur le trottoir : EXPULSÉS !

- Sans abris hébergés dans des hôtels ou des foyers d'urgence : EXPULSÉS !

- Jeunes en foyers de jeunes travailleurs qui ferment pour laisser la place aux spéculateurs : EXPULSÉS !

- Résidents de foyers de migrants accueillant un proche : EXPULSÉS !

- HabitantEs de bidonville, qui autrefois étaient relogéEs, (les temps ont changé…) : EXPULSÉS !

Dans le 93, les classes populaires affrontent les licenciements, le chômage et la précarité, la crise du logement, les marchands de sommeil, la spéculation immobilière, le logement cher, les coupures d’énergie...

Cette politique massive d'expulsions, mise en œuvre par le Préfet, chasse les classes populaires vers la périphérie éloignée, ce qui permet de les remplacer par des habitants plus aisés. La spéculation et les politiques d’urbanisme font le reste. C’est de l’épuration sociale !

Mais rien n’est perdu, il y a des forces en Seine Saint Denis, les luttes du logement sont nombreuses, locataires, mal logéEs, sans logis, citoyenEs, militantEs, unissons nous pour obtenir l’arrêt des expulsions, et le relogement de ceux et celles qui ont été mis à la rue !

Sortons de nos logements, de nos quartiers, marchons dans Paris, pour interpeller le Gouvernement, et faire cesser cette violence sociale.

Signataire : Collectif Les Baras de Montreuil, Collectif 76 Gabriel Péri, Collectif 50 et 103 Gabriel Péri, Collectif 39 rue Gabriel Péri, DAL, RSL, RESF Saint-Denis, le Comité des Sans-Logis, LDH 93, Solidaires Union locale Saint-Denis, MRAP,OCML voie prolétarienne, Ensemble, PCF, AL, NPA, Front du Peuple,

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Seine-Saint-Denis
commenter cet article

commentaires