Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 14:59

http://snadgi-cgt93.pagesperso-orange.fr/ballon%20CGT%2093.jpgMagnetto, Aulnay-sous-Bois :

Un rassemblement d’une dizaine de salariés s’est tenu le 15 novembre dernier à l’initiative de la CGT de l’usine sous-traitante Magnetto (une entreprise d’emboutissage appartenant au groupe italien CLN), devant le siège parisien de son principal donneur d’ordre, le constructeur automobile PSA. Un « appel à tous les sous-traitants pour rejoindre les salariés de PSA » a été à cette occasion lancé afin de manifester la solidarité des salariés des usines sous-traitantes avec les salariés de PSA. En effet, tous sont menacés par le plan d’économie de 800 millions d’euros prévu par une direction qui, en voulant satisfaire les actionnaires, va entraîner la possible fermeture des sites d’Aulnay et de Sevelnord (malgré une caisse de 11 milliards d’euros en fonds propres et l’allocation de 200 millions d’euros en dividendes l’année dernière). Les 318 salariés de Magnetto travaillent à fournir des pièces aux sites PSA d’Aulnay, de Poissy et de Sevelnord (cf. PSA Aulnay et Sevelnord : une petite note pour un gros boucan !).

 

TFN, La Courneuve :

A la suite de trois semaines de grève, un accord avec la direction de TFN, multinationale du nettoyage, a été arraché par les salariés grévistes, notamment soutenus par l’union locale CGT. Le paiement intégral des trois semaines de grève, le maintien de l’intégralité des salariés sur le site de la Courneuve et l’annulation des mutations en cours ont été courageusement gagnés par des salariés en lutte contre la volonté de rentabilité financière animant la direction. En effet, l’entreprise chargée de la prestation de nettoyage des immeubles appartenant à Plaine Commune a repris un chantier à une autre entreprise, ISS, dans une stratégie globale de réduction des coûts et des personnels afin de satisfaire l’accaparation actionnariale de la plus-value. C’était sans compter la combativité des salariés de TFN qui entendaient au contraire préserver l’emploi et le respect des conditions de travail. Leur victoire, dont nous informe un communiqué daté du 16 novembre dernier, rappelle que seule la lutte paie.

 

SEPUR, Bondy :

12 jours de grève ont été nécessaires aux salariés en lutte de la SEPUR (une entreprise de traitement des déchets et de nettoiement employant 36 personnes) pour faire entendre et accepter leurs revendications. A l’occasion d’une passation de marché entre la mairie de Bondy désirant changer de prestataire et la société TEP au détriment de la SEPUR, la TEP refusait de s’engager auprès des salariés de la SEPUR. Au final, le 30 novembre dernier, 24 contrats de travail avec maintien ont été obtenus de la TEP, avec en sus le maintien du treizième mois, la prime d’ancienneté, la majoration de 100% (plus un jour de récupération chaque jour férié travaillé), la prime de panier, la majoration de 100% en cas de travail le dimanche, la participation mutuelle de l’employeur, etc. Quant aux autres travailleurs qui ne dépendaient plus directement du chantier de Bondy suite à la décision de changement de prestataire du donneur d’ordre, ils demeurent toujours employés par la SEPUR.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans libertaires93
commenter cet article

commentaires