Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 09:08

Ca y est : la durée de cotisation pour toucher une retraite à taux plein va légalement de passer à 41.5 annuités ! Sans état d’âme, le gouvernement continue cette réforme injuste et sans fin. Le combat que nous avons mené en 2010 a été justement l’occasion de la création de notre comité de lutte du Blanc-Mesnil, constitué afin de rassembler le plus grand nombre, de manière unitaire et dans une perspective intersyndicale et inter catégorielle, pour contrer la politique de casse sociale de Sarkozy.

 

Le comité est depuis tombé en sommeil :

à nous de le réveiller, tant la situation le requiert ! Parce que c'est l'urgence sociale !

 

Le Parlement grec vient de voter un deuxième plan de rigueur. Au programme, austérité en mode accéléré et privatisations. Très vite ce sera le tour du Portugal, de l’Italie, de la France. Pourtant il n’y a pas de fatalité ! En Grèce et en Espagne, les Indignés refusent ce qui apparaît comme une véritable escroquerie et manifestent contre la rigueur qui n’est rien d’autre qu’une politique de classe menée par les riches contre les classes populaires.

 

Les peuples n’ont pas à payer la faillite de la finance !

 

La crise de la dette souveraine n’est qu’un nouvel avatar du partage inégalitaire des richesses et de son accumulation entre les mains d’une minorité qui a tous les pouvoirs. Dans ce contexte, les Français ne sont pas épargnés : pénurie organisée et hausse du prix du logement, allongement de la durée du travail (avec la remise en cause des 35 heures), allongement continu de la durée de cotisation pour une retraite à taux plein, chômage et précarité, SMIC et salaires des fonctionnaires bloqués, suppressions de postes dans la Fonction Publique (notamment dans l’Education Nationale), coupes budgétaires aussi bien au niveau national qu’au niveau des collectivités locales. Et pendant ce temps là, les banques continuent à faire des profits, les salaires des patrons du CAC 40 augmentent,  les plus riches contribuent moins à l’impôt.

 

C’est la règle de la double peine sociale : le recul des salaires a eu pour conséquence logique l’endettement et maintenant le remboursement par l’ensemble des contribuables de la dette publique. Et parmi les variables d'ajustement existantes, les services publics et les salariés précarisés sont les deux instruments privilégiés pour nous faire payer une crise dont les seuls responsables sont, non pas les classes populaires, mais bien les financiers, les rentiers et les banquiers. Le délabrement programmé des services publics ne manquera pas d’avoir pour conséquence une inévitable dégradation de nos conditions de vie.

 

Dans ce contexte, le Comité de Lutte du Blanc Mesnil a tout son rôle à jouer !

 

Les enseignants de Seine-Saint-Denis tiendront des assemblées générales de lutte dès la rentrée et manifesteront le 27 septembre prochain dans le cadre de leur appel national. D’autres mobilisations se préparent sur la précarité, dans la fonction publique territoriale notamment.

 

Mobilisons-nous ensemble dès la rentrée prochaine, débattons et construisons un large mouvement social ici, parce que nous y vivons, parce que nous y travaillons, parce que les services publics sont des biens communs qui appartiennent à toutes et tous. Et parce que la  précarisation du salariat et des services publics (éducation, santé, culture, logement), notamment dans les quartiers populaires, n'est pas tolérable plus longtemps.

 

Si ce constat vous semble légitime, comme il l'est déjà pour plusieurs agents territoriaux comme pour des agents de l'Education Nationale, nous souhaitons alors vous inviter à débattre sur l'adresse commune du comité tout l'été (en réagissant à ce texte ou en le signant le cas échéant : "comité de lutte blanc mesnil" <comitedeluttelbm@gmail.com>), afin de réussir un nouveau rendez-vous de notre Comité de Lutte à la rentrée au Blanc Mesnil ! Un tract est déjà en préparation, pour plusieurs diffusions estivales à partir du mois d'août, en attendant une réunion publique commune dans le courant du mois de septembre.

 
Le Blanc Mesnil, 14 juillet 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Blanc-Mesnil
commenter cet article

commentaires