Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 09:30

Sans partager ni le "notre république" ni la fascination pour les "valeurs de la République", on peut cependant se reconnaître dans une bonne partie des questions posées par ce débat organisé par la LDH et UCP 93... Et pourquoi pas aller y apporter une contradiction libertaire sur cette "république" et ses "valeurs"...

 

Quelle place pour les minorités dans notre république ?

Café citoyen le 19 janvier
20 h 30 - Café l’Ambassade rue du Merlan - Noisy le Sec

 

La France républicaine affiche aux frontons de ses mairies une belle devise : Liberté, Egalité, Fraternité. Or la société dans laquelle nous vivons paraît trop souvent loin de cet idéal :

- La logique économique creuse les inégalités entre les personnes, les groupes, les territoires… La remise en cause des services publics et les failles de la protection sociale pénalisent les plus précaires.

- Le discours officiel prône la libre concurrence et le chacun pour soi, s’accommode des replis identitaires et communautaires, flirte avec le retour du religieux, alors que s’affaiblissent les solidarités anciennes et les collectifs de lutte et d’émancipation construits par les salariés.

- Comme souvent régression sociale et recul des libertés publiques vont de pair : la politique de la peur, le tout sécuritaire et une justice de plus en plus répressive l’emportent sur les politiques de développement, de prévention et d’éducation, les contre pouvoirs sont remis en cause, un discours xénophobe flatte l’extrême droite et encourage le racisme.

 

Dans un tel contexte, comment s’étonner des discriminations et des tensions qui pourrissent la vie sociale et fragilisent la démocratie :

 

- Les femmes, la moitié du corps social, sont encore loin de parvenir aux mêmes emplois et aux mêmes salaires que les hommes.

- Une partie de la population est stigmatisée et discriminée en fonction du nom, de la religion, de la couleur de peau, du quartier… Une autre en fonction de son handicap ou de son orientation sexuelle. Et pour certains, les facteurs se cumulent !

- Les immigrés, et en particulier ceux qu’on prive du droit au séjour, occupent des emplois dévalorisés où ils sont particulièrement exploités, et peinent pour accéder à leurs droits (logement, santé).

- Les roms et tous ceux qui n’ont pas la chance de bénéficier d’un hébergement stable, sont traités comme des citoyens européens de seconde zone, dont les habitats précaires sont détruits et les enfants souvent privés de scolarisation.

 

Rien n’est pire pour la cohésion d’une société

 

- quand la réalité quotidienne dément les principes sur lesquels elle est bâtie,

- quand les solidarités familiales ou communautaires ou, pire, les logiques de bande, deviennent les seuls appuis dans la jungle sociale…

Comment lutter contre les discriminations ? Quelle place donner aux minorités dans notre démocratie ? Comment concilier diversité et cohésion sociale ? Comment la société française peut-elle se réapproprier les valeurs de la République ?

 

Tels sont les thèmes que nous vous proposons de débattre le mardi 19 janvier 2010 :

 

La discussion sera introduite et animée par Malik SALEMKOUR, vice-président de la Ligue des Droits de l’Homme.

 

Organisé par UCP 93 et LDH Section Bondy Noisy Rosny

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Noisy-le-Sec
commenter cet article

commentaires