Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 21:23

Le modèle économique favori de l'UMP et de Sarkozy, ce n'est même pas la Chine et son exploitation forcenée du prolétariat. C'est plutôt la Birmanie et l'esclavage de travailleurs et travailleuses sans aucun droit!

Sarkozy nous en a donné une nouvelle illustration hier soir, lors de son interminable monologue sur la crise, bourré d'erreurs et de mensonges grossiers, devant des journalistes dont la servilité n'avait d'égal que l'amnésie face aux bobards sarkozistes.

Le "président du pouvoir d'achat" a en fait annoncé une seule chose: baisse générale des salaires pour tous les travailleurs et toutes les travailleuses, et tout particulièrement pour les plus pauvres!

Première mesure, l'augmentation de la TVA. Il s'agit du mode de taxation le plus injuste. En proportion des revenus, les pauvres payent beaucoup plus que les riches. Augmenter la TVA, c'est faire payer aux plus pauvres le foutoir créé par les spéculateurs. C'est bien une TVA antisociale que l'UMP nous promet.

Et quel est le prétexte à cette augmentation de la TVA? Baisser les "charges patronales". Or les "charges sociales", ça n'existe pas. Tout ce qui existe, ce sont les cotisations sociales, et en l'espèce leur part dite patronale. Rappelons que ces cotisations ne tombent pas du ciel: elles sont réglées grâce aux richesses produites par les travailleurs et les travailleuses. Qui plus est, ces cotisations sont une partie du salaire. C'est une part socialisée, c'est-à-dire mise dans une sorte de "pot commun", pour la santé, le chômage, les retraites... Baisser les cotisations sociales patronales, ça veut dire très concrètement amputer les salaires. Depuis des années, les gouvernements utilisent ce faux prétexte de la "compétitivité" pour "réduire ces cotisations", sans aucun résultat. Tu parles! Surtout, ils peuvent ainsi se lamenter sur les déficits sociaux qu'ils ont eux-mêmes créés artificiellement par ces exonérations, et en prendre prétexte pour faire passer des régressions sociales continues.

Mais ce n'est pas encore assez pour l'UMP! En plus de tronçonner la part socialisée des salaires, Sarkozy nous a annoncé des coupes sombres dans la part individuelle des salaires, bref une baisse bien directe du salaire net! C'est le sens de l'annonce de négocations sur les salaires et la durée de travail. Travailler plus, gagner moins. Voilà la promesse de Sarkozy, qui croit faire "courageux", alors qu'il montre seulement son vrai visage de lèche-botte servil des spéculateurs, des financiers, des escrocs de la finance et des patrons. Se planquer derrière la "crise" ne fait pas illusion. Le capitalisme et les capitalistes adorent les crises. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils en génèrent sans arrêt. Pour effrayer le prolo, pour servir de prétexte aux pires régressions sociales.

 

Ni TVA, ni baisse des salaires!

Partager cet article

Repost 0

commentaires