Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 22:00
La grève des transports pour la défense des retraites donne l'occasion à la droite de vomir sa bile haineuse. Micros et caméras pataugent dans la fange des inepties des anti-grévistes. Il faut répondre aux pires de ces délires.

"C'est une prise d'otages!". Non. Une prise d'otage, c'est si on t 'enferme dans une cave, menotté au mur, cagoulé, et que régulièrement on vient te foutre un pistolet sur la nuque en te menaçant de te buter parce que ta famille ne paye pas. C'est ça, une prise d'otage. Là, il s'agit simplement d'une grève.

"On nous empêche de travailler!". Non. Il n'y a pas de piquet de grève devant chaque entreprise. Personne n'est empêché de travailler. Simplement il faut nous démerder tous seuls pour nous déplacer, sans les cheminot-e-s et les traminot-e-s. Au passage, la situation illustre l'absurdité totale de l'aménagement du territoire qui consiste à loger les travailleurs et travailleuses à l'est de Paris et à placer leurs entreprises à l'ouest. Si habitation et travail étaient plus harmonieusement organisés, les transports ne poseraient pas tant de problème.

"Supprimer les régimes spéciaux, c'est une question d'équité". Non. C'est une question de dumping social. L'équité, ce n'est pas aligner sur le pire régime, mais sur ce qu'on peut faire de meilleur pour le plus grand nombre. Et l'équité n'est pas non plus à géométrie variable. Si la préoccupation réelle du gouvernement Sarkozy était l'équité, il instaurerait un salaire unique. Puisque tou-te-s les travailleurs/euses sont sensés cotiser le même temps pour leur retraite, pourquoi donc ont-ils et elles des salaires différents?! Voilà pour le coup qui est bien inéquitable! Allez, hop, tout le monde aligné sur le salaire moyen (1903 euros par mois en 2005), y compris le président de la République qui vient de se tripler son salaire pour gagner 10 fois ce salaire moyen!

"La mondialisation oblige à supprimer les régimes spéciaux". Non. Ceux et celles qui pensent ça sont donc prêt-e-s immédiatement à toucher un salaire chinois ou indien, puisqu'"avec la mondialisation on n'a pas le choix"? Bonne nouvelle pour leurs collègues qui vont pouvoir se partager la différence! La mondialisation n'est qu'un prétexte pour cacher des choix purement idéologiques.

"Avec l'allongement de la vie, il faut bien travailler plus longtemps". Non. La productivité augmente plus vite que l'espérance de vie. Donc la richesse existe pour financer largement cet allongement de l'espérance de vie. Simplement il y a un choix politique idéologique: laisser les capitalistes, les actionnaires, les possédants, accaparer cette richesse supplémentaire au lieu de la distribuer à ceux et celles qui ont contribué à la produire.

"C'était une promesse de campagne, être contre est anti-démocratique". Non. La démocratie, ce n'est pas tout est à prendre ou à laisser. La démocratie, c'est l'élaboration collective du fonctionnement de la société. Il n'y a pas de débat sur cette question, mais un passage en force du fait d'une lubie d'un seul homme. La démocratie, ce n'est pas un chèque en blanc.

"L'opinion publique est contre cette grève, les sondages le prouvent". Non. Un sondage n'a jamais rien prouvé. Tout dépend de la manière dont on pose la question. Demandons si vous pensez normal de travailler plus pour gagner moins. 99% de Non! Donc 99% de gens contre la contre-réforme des retraites de Sarkozy.

Alors les anti-grévistes, vos gueules! Arrêtez vos arguments de pilier de comptoir sans logique. Faites-vous greffer des neurones! Et soutenez plutôt ceux et celles qui sont en train de se battre pour le droit à la retraite de tous et toutes.

Car il faut être soit complètement stupide, soit totalement malhonnête pour imaginer que le gouvernement Sarkozy s'arrêtera aux régimes spéciaux. C'est l'ensemble du régime de retraite par répartition qu'il veut détruire pour faire plaisir aux actionnaires des assurances privées. Dès qu'il en aura fini avec les régimes spéciaux, c'est le régime général qui passera à la moulinette de l'allongement de la durée de cotisation (encore!) et de la réduction des pensions (encore et toujours!). Alors bien sûr que c'est chiant, crevant, exaspérant de devoir se débrouiller sans les transports en commun pour se déplacer. Mais les responsables, ce sont les saboteurs des retraites: Sarkozy, Fillon et Bertrand.

Battons-nous maintenant si nous ne voulons pas bosser jusqu'à ce que mort s'en suive!

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans libertaires93
commenter cet article

commentaires

segalini 12/12/2007 11:25

je suis tres surpris de certains commentaire ils y a des personnes qui devrais s isoler pendant une ou deux journees sans tele, radio et journaux et ce poser certaines questions. La vie est elle d aller travailler sans faire de vague pour faire plaisir a son chef a deux balles. Quand on signe un contrat a court, moyen ou long terme tous autant que nous sommes nous voulons qu il soit respecter, et si ce n était pas le cas nous allons de droite comme de gauche au tribunal pour que celui ci soit appliqué. Quand je suis rentré dans la vie active on ma dit 35 ans de cotisation et tu seras a la retraite et elle sera calculé sur les 10 derniéres années. Depuis plus de 10 ans que ce soit les gouvernements de droite ou de peusdo gauche on modifie on truc sans aucune concertations puisque celle ci sont déjà prise les textes et après il, faut ce taire et bien non. La greve ou toute forme de resitance contre des attitudes peusdo démocratique et justifie que cela deplaise a la petite bourgeoisis et consort.STOP NOUS NE SOMME PAS DES MOUTONS QUE L ON NOUS RESPECTE.

Scapin 05/12/2007 17:12

Alceste, c'est donc toi qui délivre les certificats de "bon libertaire"? C'est quand le prochain exam' pour avoir son diplôme de "libertaire Alceste-certified"? Il y a bien les oeuvres complètes de Lorulot, au programme, au moins?C'est vrai que c'est très "libertaire", puisque tu es le seul à même d'en juger, de mettre des étiquettes, de s'ériger en pape du communisme-libertaire capable d'excommunier ceux qui ne sont pas dans ta ligne. En l'occurrence, l'attitude tchékiste n'est pas du côté où tu la vois.Scapin

Piedo 05/12/2007 14:32

à l'attention du tas de cons qui pensent (ils sont sincères, en plus, je crois) qu'un peu de concurrence, qu'une pincée de privé ferait un "grand bien" aux transports en commun : allez faire un tour à Londres, prenez le métro (et raquez comme il faut) puis le train pour aller à la campagne.Une fois que vous aurez encaissé les retards (systématiques), l'entretien indigent des rames et des rails et la bonne humeur du personnel, on en reparlera.Je sais, "tas de cons", ça n'est ni démocratique ni correct ni respectueux. Mais au moins, ça a le mérite d'être clair et ça fait carrément du bien à écrire.D'ailleurs, j'en remets une louche : tas de cons.Ouh, putain, c'est bon...

Alceste 30/11/2007 21:24

Vous avez rien de libertaires, sales bobos tchékistes !
La mémoire de Proudhon, Stirner, des blanquistes boulangistes, Bakounine, & Makhno vous pisse à la raie !
xD

Elmer 30/11/2007 15:39

Daniel, signe plutôt "militant UMP", on y verra plus clair.Je relève juste quelques perles, il faudrait commenter chaque phrase..."Un peu de concurrence éviterait pas mal de soucis". Où as-tu vu qu'il n'y a pas de concurrence dans les transports?"Sans compter les actes de sabotage". T'es trop fort, toi. Plus fort que la police, tu sais que c'est des salauds de grévistes qui ont fait le coup. Tu es le beau-frère de Columbo?"Pour quelle raison l'état financerait-il les retraites d'une petite partie de la population avec l'argent public?". Tu parles des retraites des parlementaires, du président de la République, ou de celles des militaires? Parce que par exemple celle des gaziers, elle est excédentaire, elle reverse de l'argent au régime général. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est un... patron (Canard enchaîné 28/11/07)."la notion de justice devenue une valeur exclusivement de droite". Ouvre un dictionnaire à "justice". Ouvre le à "individualisme". Voilà, maintenant tu vois que tu as confondu les deux mots. Ce n'est pas grave."Le régime spécial est une aberration spécifique". Est-ce que tu parles de l'aberration qui fait qu'une cheminote n'a aucune bonification par enfant contrairement à ce qu'elle aurait avec le régime général, ou de l'aberration qui fait qu'il faut travailler une année complète pour valider une annuité à la SNCF alors qu'il suffit de quelques mois dans le régime général?"Qu'il le fasse pas avec l'argent des autres". Quand les actionnaires vivent du travail des autres, là, ça te choque plus. Bizarre..."La démocratie, c'est l'élection de représentants pour suivre une politique". Ben non. La démocratie c'est le pouvoir au peuple. Le pouvoir à une poignée de représentant, c'est l'oligarchie. Quand leur élection se base sur le fric comme dans le système actuel, c'est la ploutocratie. "Le système par répartition ne peut pas fonctionner avec la mentalité française". Tu voulais dire "ne peut pas fonctionner avec ma mentalité d'égoïste individualiste", c'est ça? Quand au lien final, si vous avez besoin de vomir, allez-y, suivez-le... Sinon, abstenez-vous.