Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 14:06
Mercredi soir, gare de Bondy. Un groupe, tee-shirts noirs identiques, mégaphone, brochures d'une dizaine de pages, interpelle les bondinois et bondinoises qui sortent du RER. Les slogans parlent de ne pas laisser les politiciens décider pour nous, etc. Malheureusement, je suis pressé, je n'ai que le temps de prendre la brochure.

Il s'agit du Collectif AC Le Feu qui, après les émeutes de fin 2005, avait parcouru les banlieues pour y faire remplir des cahiers de doléances. L'initiative est plutôt intéressante. Des habitant-e-s de banlieue redonnent la parole aux habitant-e-s de banlieue. Les limites sont néanmoins bien là. D'abord, ces cahiers de doléances ne s'inscrivent pas dans un cadre de débat qui permette une élaboration collective. Surtout, c'est leur utilisation qui déçoit. A partir des cahiers, un "programme social et citoyen" est élaboré et... soumis aux candidat-e-s à la présidentielle et aux législatives!

S'en remettre à ceux et celles-là même qui ont amené la situation actuelle pour appliquer les changements demandés par les habitant-e-s de banlieue, c'est vraiment de la naïveté. Quand bien même un ou une candidat-e signerait ce pacte, on ne peut pas s'attendre à ce qu'il applique le moindre commencement des mesures préconisées.

Car la brochure distribuée mercredi soir à Bondy, c'est ce programme social et citoyen. Et il contient des choses surprenantes... dans le bon sens du terme!

Exigence de redistribution des richesses, droit de décision y compris dans les entreprises (tiens, tiens, une revendication qui sonne familièrement aux oreilles libertaires), rotation des mandats politiques, service public du logement... Un révolutionnaire ne se trouve pas en terrain inconnu dans ces revendications immédiates! Certes, tout n'est pas parfait. Certains points laissent sceptiques, certains aspects ne vont pas assez loin. Mais dans l'ensemble, si on fait abstraction de l'introduction quémandant la reconnaissance des politiciens institutionnels, ça fait réfléchir. Ce contenu-là constitue quand même une très bonne base de discussion et d'élaboration!

Alors et maintenant? Il ne faudrait pas que faute d'être repris par les professionnels de la politique politicienne, cette initiative, ces idées, ces demandes retombent dans l'oubli. L'enjeu, c'est de faire en sorte que la population s'en saisisse elle-même. Bref, c'est le plus dur qui reste à faire!

Partager cet article

Repost 0
Published by Scapin - dans Bondy
commenter cet article

commentaires