Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 21:49
Aujourd'hui, manif du secteur automobile devant la Bourse.
Un petit être verdâtre à la lèvre veule s'agite et éructe devant la table de presse dAlternative libertaire. Nous finissons par distinguer des mots dans ses borborygmes: "RFI, 19 semaines! Pourquoi vous ne parlez pas de la grève à RFI!?". On commence par répondre calmement. Oui, on sait, mais là c'est pas exactement le sujet. Dans le mensuel, ça ne s'est pas trouvé, on ne peut pas écrire sur tout. Mais s'il veut écrire un article à ce sujet, pas de souci, qu'il nous l'envoie, je suis même prêt à lui donner l'adresse à laquelle transmettre.
"Non mais je ne suis pas journaliste, je suis un simple citoyen. Pourquoi vous ne faites rien, pourquoi vous n'en parlez pas? Vous êtes des dégonflés". Il commence à me chauffer, le gnome. Nous aussi, on est de "simples citoyens", sauf que nous, on se bouge. Et toi, tu fais quoi à part nous gueuler dessus comme un crétin? Ni syndiqué, ni organisé politiquement! Lui ne veut surtout pas se mouiller, encore moins mettre les mains dans le cambouis. Ben voyons.
"Non, vous êtes tous des lâches, vous n'avez pas de couilles. Vous avez peur d'en parler parce que c'est Christine Ockrent".
Ah ben celle-là, je ne l'avais pas vu venir. J'ai un moment d'hésitation, je me dis que j'ai mal entendu tellement c'est con. Alternative libertaire terrorisée par ce qu'Ockrent pourrait lui faire! J'essaye de faire comprendre à ce demeuré toute la stupidité insondable de ce qu'il vient de sortir. Mais c'est trop tard, deux fils ont dû se toucher dans la poubelle qui lui sert de cerveau. Il est parti en boucle: "Lâches, dégonflés, pas de couilles".
Me faire traiter de lâche par un magistral fumiste qui sait uniquement exiger que les autres fassent tout à sa place a le don de m'énerver. Je sais qu'il ne faut pas, on est entre gens civilisés, mais j'ai le coup de genoux aux parties qui me démange, le crochet au foie qui me titille et le coup de boule qui me turlupine. Je tente de raisonner avec l'anomalie neurologique qui continue à émettre ses couinements agressifs. Je lui explique que s'il y a des appels à la grève, à mobilisation, on les mettra dans l'agenda du site Web si quelqu'un nous les transmet. "Un appel, il y en a eu un en mai", me rétorque l'énergumène. En mai? Et rien depuis? De deux choses l'une. Soit les grévistes de RFI sont des vrais branleurs et des gros nazes au niveau mobilisation et communication, ce que je n'ai aucune raison de croire. Soit le psycho en face de moi ne prend même pas la peine de suivre l'actualité de sa lubie du moment, en plus d'être grossier, agressif, inutile et nuisible, c'est une vraie feignasse.
Ca va bien. Pas que ça à foutre de perdre mon temps avec des branleurs qui m'insultent. Je lui ordonne de se taire. Un balèze badgé CGT voit que le cintré va rapidement finir explosé façon puzzle au quatre coins de la place, il le tire en arrière et tente de le calmer. Bon courage!
Les grévistes de RFI mènent un combat courageux. Malheureusement pour eux, il y a au moins un détraqué qui nuit gravement à leur cause en écumant les manifs pour y insulter en leur nom tous ceux qu'il rencontre. Dommage...

Pour plus d'infos (et pas tirées des délires d'un allumé): www.rfiengreve.info

Partager cet article

Repost 0

commentaires

seznec 24/09/2009 01:30


Et pourtaant, va donc voir cet article de décembre 2007 :

http://libertaires93.over-blog.com/article-7306121.html



Communistes libertaires du 93 23/09/2009 19:01


On a la très nette impression que ce constat a été écrit par Bernard Blier ! J'ignorai qu'il y avait des tontons flingueurs militant à Alternative Libertaire !!!

Franz