Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 23:15
La présentation par Dieudonné d’une liste prétendument antisioniste et constituée de militants d’extrême droite aux élections européennes mérite une mise au point.

Dieudonné ne s’en cache plus, il est devenu le grand ami de Le Pen, n’hésite pas à ironiser sur la déportation des juifs d’Europe vers les camps de la mort ni à se commettre avec le négationniste Faurisson.

Qu’il participe d’une telle liste d’extrême droite n’est donc pas pour nous étonner.

Nous aurions pu nous contenter du silence, pour ne pas contribuer à ce que Dieudonné recherche : la médiatisation dont il se repaît.

C’eût été ignorer les dangers de ce qu’il véhicule.

Car le fait que cette liste surfe sur les légitimes émotions et colères suscitées par la politique israélienne en Palestine occupée -notamment après la guerre meurtrière menée cet hiver contre la population de Gaza- pour tenter de les détourner à son profit, ne relève pas seulement de la duperie. Sa logique même est dangereuse. Elle l’est pour notre société et les valeurs de solidarité, d’antiracisme et d’égalité que nous y défendons. Elle l’est pour la cause palestinienne dont le droit et la nécessité de respecter le droit sont les fondements. Les valeurs du combat national du peuple palestinien et celles que prétend défendre l’extrême droite sont aux antipodes les unes des autres.

Si nous condamnons la politique sioniste des dirigeants israéliens, c’est précisément parce qu’elle nie quotidiennement et par principe les droits nationaux du peuple palestinien, en se fondant non seulement sur une logique d’expansionnisme annexionniste mais aussi sur une logique de la séparation, dont le mur d’annexion et les transferts de populations ou de territoires sont parmi les multiples avatars. Cette logique, c’est celle du refus du métissage, celle du refus de l’échange et du partage, celle du rejet du « Ta’ayoush », ce « vivre ensemble » que défendent ensemble militants palestiniens et militants anti-colonialistes israéliens. C’est cette même logique de séparation qui anime historiquement l’extrême droite, en France ou ailleurs.

En dénonçant les deux revers d’une même médaille, nous refusons le piège grossier qui consisterait à voir un allié dans l’adversaire de son adversaire.

Et nous invitons tous ceux qui ont à cœur de défendre l’égalité et la solidarité à condamner également d’une même voix ces deux versions d’un même poison.

 

Communiqué de l'association France Palestine Sollidarité

Paris, le 25 mai 2009

http://www.france-palestine.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Pas loin de chez nous (Ile-de-France)
commenter cet article

commentaires

Scapin 03/06/2009 10:45

Parmi les mensonges grossiers sur lesquels vit et se développe cette liste d'extrême droite, le cas de Francesco Condémi, n°9 sur la liste, mérite qu'on s'y arrête.Il se présente comme "ancien de la LCR, des verts, militant libertaire". Notons déjà qu'un tel parcours sinueux est la preuve d'un confusionnisme intégral et d'une conscience politique proche de celle de l'huître, le personnage naviguant à vue dans de pseudo-convictions au gré des rencontres. Lorsqu'il prétend être "militant libertaire", il ment. Il n'est affilié à aucune organisation libertaire. Certes, il a participé très épisodiquement à quelques bastons dans le 20è arrondissement de Paris, il y a de cela quelques années, lorsque les libertaires (AL, FA, CNT, No Pasaran) ont reconquis le terrain et chassé successivement le Front national, le MNR et les Identitaires. Cela n'en fait pas un "militant", mais tout au plus un vague, épisodique et bien peu fiable compagnon de route éphémère.La rupture totale s'est faite lors de l'invasion de l'Afghanistan par l'OTAN. Il s'est alors répandu en appels à constituer des "brigades internationales pour soutenir les Talibans", seul rempart, selon ses propos passablement délirants, contre l'impérialisme yankee. Vu son positionnement actuel, on peut imaginer qu'il pensait probablement déjà, sans oser le dire tout haut: "et contre le complot juif".Son ralliement à l'extrême droite la pus nauséabonde éclaire d'un nouveau jour certaines de ses actions lorsqu'il se prétendait proche des libertaires. Ainsi, on peut rétrospectivement s'interroger sur la manière dont il fit échouer un bombage sur une salle devant accueillir un meeting frontiste, lorsqu'il avait prétendu avoir vu des flics... qu'il était alors le seul à avoir soit-disant repéré!Bref, ce clown est un menteur, un mythomane, une girouette politique et un soutien convaincu des pires islamistes.