Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 21:09
Dimanche 31 mai, Paris 20ème, marché Pyrénées. Plusieurs dizaines de nervis de la liste soit-disant "anti-sioniste" Dieudonné-Soral agressent sauvagement les militants et militantes antifascistes venus dénoncer la présence de l'extrème-droite. Car Dieudonné et Soral, c'est l'extrême-droite.

Cette mouvance tente de récupérer le discours anticolonialiste. Ce discours qui ressemble à de l'anticolonisalisme mais qui a le vrai goût du racisme entretient l'ambiguité sur la réalité de cette liste. Elle permet de ratisser large, de récupérer des gens peu politisés.

Il faut rappeler que Soral vient du Front national. Il faut rappeler que Dieudonné est cul et chemise avec l'apologiste de crime contre l'humanité Le Pen et le négationniste Faurisson. Il faut dire et redire que les hommes de main de Dieudonné sont des militants d'extrême droite de longue date. Dieudonné réussit l'alliance hallucinante de vrais néo-nazis du Kop Boulogne (qui ont chargé les antifascistes aux cris de "Hooligan PSG") ou des Jeunesses Identitaires, avec des Islamistes intégristes ou des tenants de la "suprématie noire". Tous unis contre un ennemi imaginaire: le grand complot "sioniste" (euphémisme utilisé pour ne pas se faire condamner illico), tentaculaire et toute puissant si on en croit l'ancien pseudo-humoriste pas drôle du tout.

Cette confusion ravit visiblement le pouvoir en place. La liste Dieudonné-Soral avait déjà bénéficié d'un formidable coup de pub de la part de Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, lorsque celui-ci avait menacé en l'air d'interdire cette liste. Menace non suivie de la moindre action. Le pouvoir a continué en mettant en scène un pseudo-blocage du dépôt de la liste qui a permis à Dieudonné et Soral de faire de nouveaux parler d'eux.

Aujourd'hui, nouvelle étape: la police aide les nervis d'extrême droite contre les antifascistes. Elle a arrêté plusieurs militants et les garde depuis, sans qu'on sache ce qui leur est reproché. Cet acharnement contre les antifascistes est totalement scandaleux.

Alternative libertaire combat depuis toujours l'extrème droite. Qu'elle se déguise d'oripeaux anticolonialistes ne change rien à l'affaire. Nous continuerons à nous battre.


Communiqué de presse

Ce matin, Dieudonné en campagne tractait au marché Pyrénées dans le XXè arrondissement de Paris, accompagné de ses alliés politiques: jeunes identitaires, royalistes, hooligans du PSG, skinheads du FN, cathos et musulmans fondamentalistes.

C'est là le vrai visage de cette liste dite « antisioniste », en fait un ramassis de nazillons et d'intégristes de tout poil qui n'ont pas hésité à agresser un passant qui ne voulait pas de leur tract.

A quelques pas de là, des militantes et militants antifascistes se sont faits courser et tabasser par les antisémites armés alors qu'ils tentaient d'informer les passant-es des idées véhiculées par cette liste et de s'opposer à la diffusion de ces idées immondes. Côté antifascistes, on dénombre plusieurs blessés et plusieurs interpellations. Pendant ce temps, Dieudonné et ses soldats, taxant leurs opposants de « racistes et d'islamophobes » (sic !), continuait à se donner une posture victimaire, au cœur de sa campagne et de sa relation aux médias. Pas facile d'assumer des idées aussi sales et haineuses que les siennes !

Dans la même veine, un proche du RED (Rassemblement des Etudiants de Droite) se faisait interviewer par une télévision, la tête ensanglantée, protégé par la police, se disant simple passant agressé par « les anarchistes ».

Le 9 mai dernier, les fachos avaient été privés de défilé annuel (croix gammées, flambeaux et autres réjouissances), notamment sous la pression des antifascistes. Frustrés, ils avaient commis des « ratonnades » (passages à tabac racistes) et des dégradations en chantant des hymnes nazis dans le XIVe arrondissement.

Les évènements de ce matin ne font que dévoiler le vrai visage de Dieudonné et de sa ligue de fascistes ultra-violents. Nous continuerons à nous battre chaque jour, sur tous les terrains, contre l'extrême droite qui n'est plus à présenter. Quelle qu'elle soit (catho, musulmane, royaliste, nationaliste...), elle n'a pas sa place dans une société qui se veut démocratique, quand bien même se cache-t-elle derrière le paravent électoral. Nous serons toujours là contre la bête immonde !

Parce que ces gens là se revendiquent de Franco, d'Hitler, de Pinochet, pas de fascistes dans nos quartiers, pas de quartier pour les fascistes !

Le fascisme, c'est la gangrène, on l'élimine ou on en crève !

Alternative libertaire le 31 mai 2009

 

Excellent tract de Ras l'Front sur le sujet

Partager cet article

Repost 0

commentaires