Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 11:25
Saint Denis en Lutte !

Télécharger le tract

Tous les jours les grands patrons annoncent des licenciements : Continental, Caterpillar, Arcelor, Védior-Bis… Du jour au lendemain des milliers de travailleurs se retrouvent au chômage sans rien. La colère gronde ; seule la révolte des travailleurs peut nous éviter de payer leur crise. Car il n’y a pas de fatalité : pour nous le chômage, les salaires qui stagnent et de l’autre côté des parachutes dorées, des bénéfices astronomiques pour les actionnaires.


En 30 ans, la part des richesses produites (le PIB) qui revient aux salariés a baissé de 70% à 58%. La différence (12 %) a été redistribuée aux actionnaires. Et 12 % du PIB ça représente 150 milliards d’euros chaque année. C’est, chaque année, 15 fois le déficit de la sécu, 20 fois celui du régime des retraites.

 

A Saint-Denis et en Seine Saint-Denis cette situation ne fait qu’aggraver les conditions de vie déjà difficiles :
- le chômage touche une grande partie de la jeunesse,
- le logement est une vraie galère pour des familles, des jeunes mais aussi des personnes âgées,
- les files d’attente, la privatisation de La Poste et la dégradation des conditions de travail pour les facteurs,
- les problèmes de suppressions des postes et de non remplacement dans les écoles,
- les mauvaises conditions de transport pour les passagers de la ligne 13, dans les bus où à la gare de Saint-Denis.
- la suppression de lits et de services à l’hôpital Delafontaine et le travail encore plus dur pour les hospitaliers,
- la privatisation en cours des universités…

 

Face à ces problèmes des luttes sont en cours à Saint-Denis et dans les villes de Plaine Commune :
- personnels, enseignants et étudiants des universités Paris 8 et Paris 13,
- enseignants des écoles primaires, collèges et lycées,
- travailleurs sans-papiers,
- personnel hospitalier, Les luttes des mal-logés ont été accentuées avec la première victoire de la réquisition de l’immeuble vide de La Poste.

 

La convergence de ces luttes est indispensable pour créer un rapport de force autour de revendications communes à tous et toutes :
- l’augmentation significative des salaires, retraites, allocations,
- le droit à l’enseignement pour tous les enfants
- la protection des services publics, à commencer par l’arrêt des suppressions d’emplois et des embauches massives,
- la régularisation de tous les sans-papiers,
- l’application du droit au logement pour tous,
- le droit de vivre de notre travail qui passe par l’interdiction des licenciements et l’indemnisation totale du chômage partiel.

 

Les mobilisations du 29 janvier et du 19 mars ont été massives. Mais, nous le savons, les journées d’actions isolées ne suffisent pas pour gagner. Nous devons préparer des mobilisations dans la durée, c’est notre seul moyen de créer le rapport de forces nécessaire à la victoire de nos luttes. Cette convergence, c’est d’abord notre participation à la grève, aux manifestations et à toutes les autres mobilisations. La lutte contre le CPE, les luttes récentes des lycéens et la victoire du LKP en Guadeloupe, nous montrent que c’est possible.

le 1er mai manifestons dans l’unité à Saint-Denis

tous ensemble à 11h00 devant l’immeuble réquisitionné de la poste (place du 8 mai 1945) Cortège passant devant la mairie, en dir. du RER-B. Pour la manif. unitaire à Paris (Denfert > Bastille), rendez-vous à 14h00, RER Port-Royal, pour point fixe.


Pour discuter des suites à donner à cette journée, mettre en commun nos revendications et nos analyses… rendez-vous le mercredi 6 mai, 18h00, Bourse du Travail de Saint-Denis.

 


Premiers signataires : UL CNT St-Denis, UL Solidaires, Cie Jolie Môme, SUD-Educ 93, Section CGT EDUC du lycée Bartholdi, SUD-Rail Landy, collectif la beauté est dans rue (salariées(és) mairie de St Denis), APEIS, FSU Protection Judiciaire de la Jeunesse, SUD-Poste 93, Comité de réquisition de l’immeuble de La Poste, Collectif des résidences sociales de La Plaine, Collectif du 76 rue Gabriel Péri, Coordination 93 de lutte pour les sans papiers, des syndicalistes du SNUIPP, des militants de La Fédération, Réseau éducation sans frontières (RESF), Réseau Solidarité Logement, des parents d’élèves FCPE, des salariées(és) syndiquées(és) et non syndiquées(és) de l’inspection du travail, de Plaine Commune, des personnels et étudiants de Paris 8, des habitants de Saint-Denis, Association des Communistes Unitaires (ACU), Alternative Libertaire (AL),Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Saint-Denis
commenter cet article

commentaires