Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 17:55
AH! Un nouvel album des Fatals Picards! Retrouver l'humour corrosif et délirant de groupe aux textes jubilatoires, dont il vaut mieux retenir "Chasse, pêche et biture" que leur passage à l'Eurovision...

Les Fatals Picards sont donc de retour, après le départ du dernier Picard d'origine vers d'autres horizons. C'est à 4 qu'ils nous livrent Le Sens de la Gravité, nouvel album très, très réussi. Le passage des Fatals Picards vers des textes plus engagés politiquement se faisait déjà nettement sentir dans Pamplemousse Mécanique, avec des chansons telles que Mon père était tellement de gauche, Le mariage de Kevin et ma soeur (sur les fumiers ordinaires, petits fachos quotidiens) ou La sécurité de l'emploi (sur les "joies" du métier d'enseignant).

Le Sens de la Gravité confirme cette tendance, sans pour autant nous priver du délire typiquement fatalpicardesque. Mais disons le tout net, à la première chanson de l'album, franchement, on ne rit pas. On se contente de se délecter de cet hymne aux luttes de la classe ouvrière. Combat ordinaire décape sévèrement, et devrait devenir en toute logique un classique des manifs et des cortèges en mal de slogans. L'appel à "piquet de grève comme on pique une colère" est particulièrement d'actualité. C'est efficace, et très juste, mais beaucoup plus grave que leurs textes habituels.

Ils ne s'arrêtent pas aux combats de la classe ouvrière, mais visent aussi juste concernant les sans-papiers (Le jardin, humour 100% noir) ou les SDF (Canal Saint-Martin).

Et puis on retrouve aussi ce qui fait une bonne partie du charme inégalable des Fatals Picards: des chansons de haine contre les cons, des vrais défouloirs qui y vont au lance-flamme sans faire de quartier. On a ainsi droit à un morceau d'anti-américanisme d'anthologie avec Ma baraque aux Bahamas (qui vaut largement La Country d'une piste "poubelle" d'un album précédent!), une descente en règle des supporters "moitié connards, moitié Ricard" dans Les Princes du Parc, ou une charge au vitriol contre les sportifs professionnels dans Chinese Democracy.

Bref, ça fait rire, ça fait réfléchir, ça fait du bien!

Seul bémol, deux reprises qui n'étaient pas indispensables (Seul et Célibataire 2, Mon père était tellement de gauche): on aurait préféré des morceaux originaux supplémentaires, et en particulier trouver Le jour de la mort de Johnny. Ce morceau était initialement prévu, mais leur maison de disque a fait du chantage pour qu'ils le retirent (mais une petite recherche sur Internet permet de la trouver...).

Partager cet article

Repost 0

commentaires