Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 16:37
Comité Saint-Denis de défense du service public postal

Depuis que le gouvernement et la direction de la Poste ont annoncé leur volonté de transformer la Poste en société anonyme, des comités de défense du service public postal s'organisent et se développent tant en province qu'en Ile de France et en Seine Saint-Denis.

Cette transformation de la Poste, si elle se faisait, reviendrait très vite à la soumettre aux intérêts de quelques gros actionnaires, aux marchés financiers et spéculatifs, qui réclament des bénéfices à court terme.

À l'heure où le capitalisme financier montre au niveau mondial son immense gâchis et son cynisme, le gouvernement n'a aucune difficulté à lui injecter des milliards d'argent public pour lui permettre de continuer à fonctionner sans rien changer. Preuve que l'argent existe ! 

À Saint-Denis, les usagers de La Poste sont déjà laissés pour compte.

Quand le président de La Poste demande 3 milliards d'euros, ce n'est pas pour améliorer notre service public, mais pour acquérir des parts de marchés comme n'importe quelle multinationale.

Lorsqu'il annonce que 90% des usagers ne doivent pas attendre plus de cinq minutes aux guichets, on ne peut qu'en conclure que les habitants de Saint Denis font partie des 10% restants.

Sur l'autel de la rentabilité, premier pas vers la privatisation, La Poste a déjà :
- abandonné la mise en place d'un bureau à Pleyel,
- réduit les horaires d'ouverture des Francs Moisins,
- traîné des pieds pour maintenir Floréal en activité et ne l'a fait que sous la pression d'un collectif d'usagers
- prévu d'ici la fin d'année de réduire les horaires de République alors qu'une expertise avait démontré qu'il fallait dédoubler l'établissement. Il avait même été envisagé de le faire place du Caquet.

Les nombreuses suppressions d'emplois de facteurs, l'industrialisation de la distribution au profit des seules grosses entreprises, ont déjà des conséquences ; les Dionysiens constatent, chaque jour, une qualité de service de plus en plus dégradée en termes de distribution des colis et du courrier.

Le projet de privatisation ne pourrait qu'aggraver cette situation alors que nous avons, au contraire, besoin d'améliorer et de rénover le service public postal. 

Les pouvoirs publics peuvent et doivent utiliser l'argent public pour maintenir et rénover les services publics. Cela nécessite de garantir l'avenir de La Poste, de son personnel et de répondre aux besoins de la population.

Le comité Saint Denis de défense du service public postal vous invite à le rejoindre.

Dans la continuité de l'appel national lancé par une cinquantaine d'organisations syndicales, politiques et associatives et du comité départemental de Seine Saint-Denis, nous appelons usagers, élus et postiers à se rassembler pour la défense du service public postal, pour exiger un débat public et un référendum sur l'avenir de la Poste.

Avec les syndicats de postiers réunis en intersyndicale (CGT, SUD, FO, CFDT, CFTC)
nous appelons à manifester avec les postiers
samedi 22 novembre à Paris (14h place de la Nation)

Prochaine réunion du comité Saint Denis de défense du service public postal : Vendredi 14 novembre, 18h30, bourse du travail de Saint Denis (11 rue Genin). Pour nous contacter : defenseposte.stdenis@laposte.net

Premiers signataires Dionysiens : Cgt Fapt, Sud Ptt, UL Cgt, UL Solidaires, Parti communiste, Ligue communiste révolutionnaire, Nouveau parti anticapitaliste, Alternative libertaire.

9 novembre 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by CAL Saint-Denis - dans Saint-Denis
commenter cet article

commentaires