Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 21:53
Le tribunal de Bobigny a décidé de ne pas suivre à la lettre les oukazes sarko-policiers.

Cinq  personnes étaient accusées d'un guet-apens à Epinay en 2006. Les juges n'ont pas suivi les réquisitions hystériques du procureur. Les faits ont été requalifiés, et certains accusés ont été acquités.

Les médias sont ébahis. Les syndicats policiers sont fous furieux et se répandent contre un jugement non conforme à leurs appels à la vengeance. Quoi? Des juges ne suivent pas les ordres de Sarkozy et des policiers, le petit doigt sur la couture du pantalon? Comment est-ce possible? Des juges qui se contenteraient simplement d'appliquer la loi dans toute sa stupide brutalité, au lieu de sombrer dans la vengeance?

A l'époque, Sarkozy avait été "époustouflant": en l'espace de quelques minutes, il avait réglé à la fois le travail des policiers, du juge d'instruction, du procureur et des juges! Il avait exigé des coupables et une condamnation exemplaire. La vérité? Le contenu du dossier? Les preuves? La réalité? Broutilles que tout ceci! Ce qui compte pour lui et ses valets policiers: faire un exemple, se venger.

Dans un pays où ne pas lécher les pompes des policiers relève de l'outrage, où dire ce qu'on pense à un policier vaut une plainte pour rébellion, il n'est pas surprenant qu'une rébellion soit qualifiée quasi automatiquement de guet-apens et de tentative d'homicide. Mais ça ne tient manifestement pas la route. Les journalistes et les policiers clament que le jugement du tribunal de Bobigny relève du laxisme. Aucun n'arrive à concevoir qu'il s'agit peut-être des conséquences d'un dossier vide, imaginaire, basé sur la volonté de vengeance, sans aucun rapport avec la justice ni la réalité des faits?

Cette logique de vengeance est étroitement liée au sentiment d'impunité des forces de répression. L'actualité présente parfois des raccourcis stupéfiants. Le jugement du tribunal de Bobigny qui refuse de gober les plus gros délires policiers vient juste après la fusillade où deux policiers fins saoûls ont tiré dans le tas dans le 10ème arrondissement. No comment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires