Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis
  • : Nous sommes des militant-e-s d'Alternative libertaire habitant ou travaillant en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis). Ce blog est notre expression sur ce que nous vivons au quotidien, dans nos quartiers et notre vie professionnelle.
  • Contact

Nous rencontrer

Pour nous contacter: Alternative libertaire 93, BP 295, 75921 Paris Cedex 19 ou par e-mail (montreuil@al.org, saint-denis@al.org ou al93@al.org)

Vous pouvez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec (2ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché de la gare RER de Bondy (4ème samedi de chaque mois, 11h-12h), au marché Croix-de-Chavaux à Montreuil (2ème dimanche de chaque mois, 10h30-11h30) et à l'angle de la rue Gabriel Péri et de la rue de la République à Saint-Denis. Nous y vendons le mensuel Alternative libertaire.

Recherche

Nouveau site!

Retrouvez notre nouveau site : www.libertaires93.org

Archives

Trouver le mensuel AL

Vérifiez sur trouverlapresse.com, car des changements peuvent avoir lieu.
Bagnolet: Auchan, 26 av de Gaulle, 87 rue Robespierre, 47 av de Stalingrad. Bobigny: rue du Chemin Vert, Hôpital Avicenne. Bondy: Gare RER. Montreuil: M° Croix-de-Chavaux, 1 av Pasteur, 5 rue E. Varlin, 170 rue de la Nouvelle France. Noisy-le-Sec: Gare RER, 8 rue Jean Jaurès. Romainville: 80 bd H. Barbusse. Rosny-sous-Bois: Carrefour Rosny II, 2 rue Gallieni, 3 av Gallieni. Saint-Denis: 17 pl du Caquet, 4 bd A. France, Cité Franc Moisin, 105 rue Gabriel Peri, Pl des Poulies, Pl du 8 mai 45, 2 rue G. Philippe, 46bis bd J. Guesde, M° Saint-Denis Basilique.
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 23:41
Ce sont plusieurs milliers de lycéens qui ont manifesté, aujourd'hui, contre les 8 830 suppressions de postes annoncées dans l'enseignement secondaire et contre la réforme du bac professionnel en trois ans. Un peu plus de  10 000, à Paris, rejoint par des enseignants, mais aussi à Creteil, Bordeaux et Grenoble....
Reportage vidéo : Antoine Strobel-Dahan

Le tract AL Educ :



Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires du 93 - dans Pas loin de chez nous (Ile-de-France)
commenter cet article

commentaires

Scapin 12/04/2008 08:22

"Système de notation anarchiste du bac"? Petit, ouvre un dico, lis des bouquins, pour comprendre le sens du mot "anarchiste", avant de l'employer à tort et à travers... Pourtant, je ne me définis jamais comme "anarchiste" (mais comme communiste libertaire), mais là, c'est trop grotesque pour ne pas être relevé!"Ne sont au courant que par le tract que leur a [sic! le sujet, postposé, c'est "les représentants", donc la bonne conjugaison est "ont"] distribué les représentants de la LCR". C'est déjà pas si mal! On peut avoir des désaccords avec la LCR mais reconnaître que ce sont en général des militants et militantes sérieux, qui savent comprendre, expliquer, et remettre dans une perspective de classe les projets de loi de régression sociale...Toute ta description est un ramassis de clichés les plus éculés sur les lycéens, qui fait fortement douter de la réalité de ton affirmation "je suis en lycée".Ajoutons enfin que justement, tu es en lycée privé, comme tu l'avoues. Donc privilégié, chouchouté par le pouvoir, gagnant au grattage (subventions publiques) et au tirage (financement privé), élitiste (je ne me mélange pas à la fange du public): il est "normal" que tu ne comprennes pas les affres de ceux et celles qui vont se retrouver, contrairement à toi, dans des conditions d'étude pourries à la rentrée prochaine.

d.dsvs 11/04/2008 09:30

Pour ma part je suis en lycée privé, et bien content de l'être, car toutes ces greves et manifestations ne touchent pas mon établissement. Je ne proteste pas contre le fait que les enseignants fassent greves, sauf lorsque c'est à répétition, car ils mettent en danger la réussite scolaire de leurs élèves (quoique ce risque est amplement compensé par le systeme de notation laxiste et anarchiste du bac (cf"STOP A L'ARNAQUE DU BAC" de Jean-Robert Pitte) , mais bon, ne polémiquons pas, les profs n'aiment pas qu'on leur dise la vérité en face). Par contre, je suis de plus en plus indigné en voyant au fil des années (et ceci a commencé lors des mouvements liés à la loi Fillon, en 2005 il me semble) les foules de lyceens de mon age qui se rassemblent dans la rue, scandent toutes sortes de slogans (souvent insultants et disproportionnés) que leur dictent syndicats et partis politiques, sans en connaitre le sens, et prétendant "lutter" contre des projets de lois dont ils ne connaissent pour la grande majorité rien du tout (ou seulement ce qu'ils ont vaguement entendu d'un microphone assourdissant). Il faut arréter de se faire manipuler par les syndicats et les partis politiques: 30 000 lyceens qui manifestent dans la rue, ce ne sont pas 30 000 individus opposés, je dirai de facon constructive, à un projet de loi. Tout les les gens de mon age, qui voient comment ca se passe au qotidient, savent que le pouvoir "de la rue" qui s'oppose est illusoire: l'on s'est bien que ce ne sont a chaque fois qu'un effet de foule, et ca démarre toujours pareil " _T'entends ya un cortege qui part manifester cette aprem _ah oué et pourquoi? _ba contre le projet de l'enc*** de Sarko la, tu viens? _Oué vasy on va se marrer en plus ya devoir de philo cette aprem...." et bam un groupe de potes en plus a la manif, qui ne connaissent rien du tout a la politique, et ne sont au courant du projet de lois que par le tract que leur a distribué les représentants de la LCR le matin-meme devant le lycée. Ce que je veux dire ici c'est qu'il faut aréter de nous faire croire systématiquement que ce genre de mouvement est légitime aux yeux de tous, et qu'il s'inscrit dans des proportions énormes comme nous le disent les portes-parole des syndicats....A mon sens, seule une poignée de lyceens, véritablement engagés et interressés par la politique peuvent prétendre mener des mouvements réellement constructifs, il faut arrêter de créditer l'action de foules qui n'ont ni l'envergure ni les compétences pour etre raisonablement en phase avec les questions de société...Merci pour la lecture

etetah 03/04/2008 16:26

la fin de manif est parti en émeute  à plusieurs endroits :  scooters retournés et cramés  affrontement avec le s.o du fsu et du snes (profs + lyceens   versus       lyceens + totos )